Elle vole des bijoux d’une valeur de 165.000 DH à son employeuse

Elle vole des bijoux  d’une valeur de 165.000 DH à son employeuse

Elle ne comptait pas porter des bijoux, mais elle a quand même voulu jeter un coup d’œil dans la samsonette. Et quelle ne fût pas sa surprise en l’ouvrant de voir qu’il n’y avait point de bijoux! Elle est restée bouche bée durant quelques secondes avant d’appeler sa domestique qui était à la cuisine laquelle s’est dépêchée de venir.

«Où sont mes bijoux», lui a-t-elle lancé affolée. Perturbée, la bonne, une jeune fille de vingt-deux ans, s’est plantée à sa place puis a répondu qu’elle n’a rien vu. Les bijoux disparus ne portaient pas uniquement sur une bague en or ou une chaînette de deux mille dirhams, mais un petit trésor d’une valeur estimée, selon la femme, à 165.000 DH. La mère de famille n’a pas tardé à porter plainte auprès de la police judiciaire de la sûreté de Beni Makada.

Une enquête a été diligentée. Comme on pouvait s’y attendre, c’était la domestique qui était le principal mis en cause. Certes, elle a nié avoir aucune relation avec la disparition de bijoux en or, mais les flics lui ont expliqué qu’elle a fait l’objet d’une autre plainte portée par une famille, chez laquelle elle a travaillé durant pas moins de trois mois avant de disparaître avec des bijoux en or. Une réalité qui l’a poussée à s’effondrer et à révéler toute la vérité.

«Oui, c’est moi qui ai subtilisé les bijoux en or de mes deux employeuses», a-t-elle révélé aux enquêteurs. Elle a ajouté : «C’est l’époux de ma tante maternelle qui me poussait à le faire».
Apprenant qu’elle n’était plus vierge suite à une aventure amoureuse, l’époux de sa tante maternelle la menaçait de tout dévoiler à sa famille.

Arrêté, son proche a avoué effectivement l’avoir fait chanter pour mettre la main sur les bijoux de ses employeuses. Un marché qui a été conclu entre les deux, mais qui a fini par les jeter en prison.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *