Escroc, il a empoché des millions de dirhams avant de disparaître

Escroc, il a empoché des millions de dirhams avant de disparaître

Bref, il jouissait d’une bonne réputation lui permettant de gagner la confiance des autres. Nous sommes à Casablanca. Ce jeune homme a quitté définitivement son emploi.

Pour ne pa chômer, il a monté un projet personnel. Après avoir quitté son travail, il y a juste quelques semaines, il a commencé à mettre sur pied sa petite société de commerce. Il n’a pas choisi n’importe quel commerce, mais la commercialisation des appareils électroniques et informatiques et des smartphones.

À ce propos, il a profité des occasions où les hypermarchés font des promotions sur des articles électroniques et informatiques et sur les smartphones en les vendant à bas prix. Il en achetait des paquets entiers pour les garder chez lui pour quelques semaines. Il les ressortait ensuite pour les présenter à son commerce les vendant à des prix plus importants. Ce qui lui permettait d’obtenir, par conséquent, d’importants bénéfices.

Certes, son commerce lui rapportait bien, mais il a voulu gagner davantage, par cupidité. Il voulait plus d’argent et plus de bénéfices. Pour ce faire, il a décidé de cibler son entourage, autrement dit ses amis, ses proches et ses ex-collègues. À chaque fois, il téléphonait à l’un d’eux pour fixer un rendez-vous. Une fois ensemble, il a proposé à l’un des contacts de devenir son associé tout en lui expliquant que son commerce était une affaire en or. Il déployait tous ses efforts pour le convaincre. Et il arrivait à ses fins. 

La personne croyant devenir  associée dans cette affaire lui versait des millions de dirhams. À titre d’exemple, cet ami qui lui a remis une somme de 3.940.000 DH et ce proche qui est allé plus loin en vendant son appartement afin d’exploiter son argent dans le commerce avec ce jeune homme. Cependant, après avoir empoché les millions de dirhams, il a disparu. Ses associés l’ont cherché partout. Et ils sont arrivés à le localiser et l’encercler.

Pour les calmer, il leur a remis des chèques en bois. Ils ont recouru enfin à la police pour porter plainte. L’enquête policière menée par les limiers de la PJ du district de Hay Hassani n’a pas donné ses fruits. Car, notre jeune a quitté le pays. Il fallait attendre plus d’une année pour qu’il revienne et retrouver la police qui l’attendait de pied ferme.

Le jeune escroc doublé d’émetteur de chèques en bois qui a mis dans ses filets 15 victimes, a été traduit, en début de semaine, devant le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *