Escroquerie : 2 ans de prison pour une femme escroc

Escroquerie : 2 ans de prison  pour une femme escroc

Elle a déplumé plus d’une vingtaine de victimes auxquelles elle aurait promis monts et merveilles.

Elle est poursuivie pour escroquerie. Mais à l’instar de la majorité des suspects, elle rejette en bloc les accusations. Elle affirme avoir été impliquée dans une affaire d’escroquerie dont elle ne savait rien. Le juge de la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance lui demande alors pourquoi une douzaine de victimes qui ne se connaissent même pas l’auraient calomniée. La suspecte garde le silence pour un petit moment avant de dire : «Je ne sais pas». Or, selon les informations consignées dans le procès-verbal, elle a déplumé plus d’une vingtaine de victimes auxquelles elle aurait promis monts et merveilles.

En conséquence, elle empochait des milliers des dirhams pour des promesses qu’elle ne tient jamais. Ses victimes, qui se succèdent devant le magistrat, expliquent avoir été piégées par cette femme, mère d’un enfant, âgée de quarante-six ans, à qui elles faisaient confiance. Cette femme qui semble, au moins d’après les apparences sérieuses et sincère, est arrivée à les mettre dans son panier. Ses victimes (trois jeunes hommes et neuf femmes) précisent avoir versé à cette mère de famille des sommes allant de dix à trente mille dirhams contre des promesses pour un emploi dans un établissement public ou un lot de terrain domanial. Elle a promis à d’autres victimes de les aider à émigrer légalement vers l’Europe.

Mais, à chaque fois qu’elle empochait l’argent, elle disparaissait. Les victimes ont fini par porter plainte contre elle. Mais, elle s’obstine en rejetant les accusations qui lui sont reprochées. Mais, le tribunal, après les délibérations, la juge coupable pour escroquerie et la condamne à deux ans de prison ferme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *