États-Unis : Début du procès du serial killer nécrophile Sowell

Le procès d’Anthony Sowell, un ancien Marine accusé d’avoir tué 11 femmes dont il a conservé les corps dans sa maison et son jardin de Cleveland (Ohio, nord des Etats-Unis), s’est ouvert lundi avec la sélection des jurés. Cette affaire macabre, découverte le 29 octobre 2009, avait provoqué des interrogations sur la responsabilité des autorités, qui n’avaient rien détecté bien qu’elles aient été alertées à plusieurs reprises. Les victimes étaient toutes pauvres, noires, et vivaient parfois dans la rue, ce qui explique en partie que leur disparition ait pu passer inaperçue. Après plusieurs témoignages restés sans suite, la police a finalement décidé de perquisitionner la maison de Sowell lorsqu’une femme leur a raconté, en septembre 2009, qu’il l’avait attirée dans sa maison, l’avait violée et tenté de l’étrangler avec une corde, avant de la libérer. Une puanteur insoutenable a guidé les policiers vers deux cadavres en décomposition sur un lit du deuxième étage. Après des semaines de ratissage des lieux, huit autres corps ont été découverts dans la maison et le jardin, ainsi qu’un crâne placé dans un seau. Anthony Sowell, 51 ans, a été arrêté alors qu’il marchait dans la rue. Il risque la peine de mort pour les quelque 100 chefs d’accusation qui pèsent sur lui, dont enlèvement, viol, profanation de cadavre, vol et tentative de meurtre. Sowell s’était installé à Cleveland après avoir quitté les Marines en 1985. Cinq ans après, il était condamné pour le viol aggravé d’une femme enceinte.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *