États-Unis : elle enferme ses cinq enfants dans un placard : Deux morts

Deux enfants sont morts dans l’Indiana au nord des États-Unis après avoir été enfermés dans un placard avec trois autres de leurs frères et sœurs par leur mère, une immigrée somalienne, a-t-on appris mercredi de source policière. Edyan Farah, 28 ans, a expliqué à la police qu’elle avait enfermé sa fille de 7 ans, ses jumelles de 5 ans, son garçon de 3 ans et un bébé de 11 mois dans un placard de 1,8 mètre de long sur 60 cm de profondeur, rempli de vêtements et d’autres objets, lundi à 6h00 du matin. Elle a ensuite «placé un grand lit devant la porte de manière à enfermer les enfants», avant de quitter son appartement d’Indianapolis pour aller discuter avec un voisin, indique un compte-rendu de la police. La femme a déclaré aux enquêteurs qu’elle n’était revenue dans l’appartement que dix heures plus tard, à 16H20. Elle a alors constaté qu’une de ses jumelles et son garçon de 3 ans étaient «raides» et «avaient perdu connaissance», a indiqué la police. Edyan Farah a alors emmené les deux enfants inanimés dans une pièce où elle les a laissés pendant quatre heures, avant que les voisins, alertés par son comportement et son refus de les laisser entrer, n’appellent son oncle. Ce dernier a prévenu la police après être entré dans l’appartement. La mère a expliqué à la police qu’elle n’était pas dans «son état normal». «Cette affaire est extrêmement pénible et très, très triste», a déclaré le sergent de police Linda Jackson. Les enfants qui ont survécu subissent des examens à l’hôpital. «Les premiers éléments recueillis montrent qu’ils étaient très maigres et sans doute insuffisamment nourris», a-t-elle précisé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *