États-Unis : Saisie record de cannabis grâce à la découverte d’un tunnel clandestin

États-Unis : Saisie record de cannabis grâce à la découverte d’un tunnel clandestin

La découverte d’un tunnel clandestin utilisé pour acheminer de la drogue sous la frontière entre les États-Unis et le Mexique a permis aux autorités des deux pays de mettre la main sur 30 tonnes de cannabis, l’une des plus grosses saisies de l’histoire des États-Unis. Le tunnel, long de 548 mètres et équipé de rails, d’un système de ventilation et d’un branchement à l’électricité, reliait la ville frontière mexicaine de Tijuana à la banlieue sud de San Diego. Deux personnes liées au trafic ont été arrêtées côté américain. Cette découverte intervient en pleine «guerre» des autorités mexicaines contre les cartels de la drogue mexicains, et alors que les Californiens viennent juste de rejeter par référendum la légalisation complète de la marijuana dans leur Etat. «C’est une journée noire pour les cartels. Cette découverte montre une nouvelle fois leur inquiétude croissante face à la sécurité accrue à la frontière», a déclaré John Morton, directeur de la police aux frontières américaine. «Gênés par notre présence, ils passent par les sous-sols, mais là aussi nous contrecarrons leurs plans», a-t-il ajouté. Les trente tonnes trouvées aux débouchés du tunnel, dans un camion et des entrepôts, «représentent l’une des plus grosses saisies dans l’histoire des États-Unis», et la plus grosse en relation avec un tunnel transfrontalier, a déclaré à l’AFP Lauren Mack, porte-parole de la police aux frontières, précisant que la valeur de la drogue s’élevait à 20 millions de dollars. «Selon les enquêteurs, le tunnel devait appartenir à un important cartel mexicain», a-t-elle ajouté. Le tunnel a été découvert après que les autorités américaines eurent remarqué les «mouvements suspects» d’un camion près d’un entrepôt de la zone industrielle d’Otay Mesa, dans la banlieue sud de San Diego.Deux personnes ont été arrêtées dans le véhicule, qui contenait 10 tonnes de cannabis. Les recherches dans l’entrepôt ont conduit à la découverte de 16 autres tonnes de drogue et de l’entrée du tunnel, dissimulée dans un placard. Les autorités américaines ont alors averti leurs homologues au Mexique, qui ont trouvé l’autre extrémité du tunnel, également dans un entrepôt, à 50 mètres de la frontière. Ils y ont saisi plus de 4 tonnes de cannabis, réparties dans 393 sachets. Le tunnel faisait environ 1,2 mètre de diamètre. «Il était trop bas et étroit pour pouvoir y marcher, il fallait ramper, a précise Mme Mack. Le boyau semble avoir été achevé très récemment», selon les autorités. Pas moins de 75 tunnels de ce genre ont été découverts ces quatre dernières années à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, principalement en Californie et en Arizona, selon les autorités américaines. "Mais très peu étaient opérationnels. La plupart ont été découverts avant d’être finis", assure Mme Mack. Ils peuvent servir à transporter clandestinement de la drogue, mais aussi à faire transiter des immigrés clandestins. La découverte intervient alors que les Californiens viennent de rejeter une proposition de loi visant à légaliser complètement la marijuana dans l’Etat, où la culture et la consommation de cannabis à des fins médicales sont autorisées depuis 1996. Le projet de loi avait suscité de vives critiques au Mexique et dans les pays latino-américains. Plus de 28.000 personnes sont mortes au Mexique ces quatre dernières années dans les violences liées au trafic de drogue, malgré le déploiement de 50.000 membres des forces de l’ordre à travers le pays.

  Par Michael Thurston (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *