Exécution d’un violeur et meurtrier

La mort du condamné a été prononcée à 18H18 locales (01H18 HB), après avoir reçu une injection mortelle, a-t-on appris auprès des autorités pénitentiaires de l’État. Né en Allemagne où son père militaire était en poste, William Berkley a été condamné pour l’enlèvement, le viol et le meurtre de Sophia Martinez, 18 ans. Le corps violé et sans vie de la jeune fille avait été retrouvé au milieu du désert, avec cinq balles dans la tête. Interrogé par la presse locale quelques jours avant son exécution, William Berkley avait assuré qu’il était innocent. Mais selon le ministère de la Justice du Texas, les clés de la voiture de la victime ont été retrouvées chez lui, les balles appartenaient à l’arme de son père et des traces ADN sur le corps de Sophia Martinez l’identifient. Un jury l’a condamné à mort en 2002, soit moins de dix ans avant son exécution, un délai exceptionnellement court. William Berkley est le sixième condamné à recevoir l’injection en 2010 au Texas, Etat qui détient le record du nombre d’exécutions chaque année dans le pays. Neuf autres exécutions y sont programmées dans les trois prochains mois. Les États-Unis ont exécuté 14 hommes depuis le premier janvier, dont un sur la chaise électrique en Virginie (est)». Par ailleurs, le condamné à mort américain Ronnie Lee Gardner a choisi vendredi de mourir fusillé plutôt que par injection mortelle, le 18 juin dans l’Utah, une première depuis 1996 dans cet État qui est le seul aux États-Unis à pratiquer encore les deux méthodes, a-t-on appris de source judiciaire. Un juge chargé de fixer la date d’exécution a demandé au condamné, Ronnie Gardner, lors d’une audience, comment il préférait être exécuté. «M. Gardner a choisi le peloton d’exécution», a affirmé son avocat Andy Parnes, sans plus de précision. «La date d’exécution a été fixée au 18 juin», a indiqué Nancy Volmer, porte-parole du tribunal local de l’Utah (ouest) chargée du dossier. L’Utah est le seul État des Etats-Unis qui a fusillé des condamnés à mort depuis le rétablissement de la peine capitale en 1976, selon le Centre d’information sur la peine de mort. Le dernier peloton d’exécution a été organisé en 1996.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *