Facebook, un rendez-vous, un viol et 50 dh

Facebook, un rendez-vous, un viol et 50 dh

Certes, le destin en a, jusque-là décidé autrement, mais elle ne baisse pas les bras. Elle frappe à toutes les portes et cherche par tous les moyens à rencontrer celui qui sera un jour son mari. Et pourquoi pas Facebook ? Grâce à ses amies, elle a appris que plusieurs jeunes filles ont réussi à avoir une relation avant de se marier et de fonder une famille. Pourquoi pas elle ?

Elle décide alors de s’inscrire et d’avoir un profil sur le réseau social.  Comme tout le monde, elle a commencé à inviter et à accepter les invitations des amis virtuels. Elle a aussi appris à chatter librement avec des hommes et ce dans l’intention d’atteindre son objectif, le mariage.

Nous sommes à Safi. C’est là que demeure cette jeune femme qui rêve d’un époux. Dans sa chambre, elle pianote sur son PC. Elle converse avec plusieurs hommes.  Au fil des jours, elle commence à croire aux paroles d’un jeune homme de vingt-cinq ans qui lui a déclaré sa flamme.

Les mots qu’elle lit sur Facebook la plongent dans des rêves incroyables. Elle ne pense même pas à la différence d’âge entre elle et ce jeune homme.  Pourtant, ce sont dix ans qui les séparent.  Peu importe.  Pour elle, le plus important est  que cet homme veut épouser une femme même plus âgée que lui.  Très vite, les deux amoureux passent beaucoup de temps au téléphone.  S’ensuit une invitation pour une première rencontre. La jeune femme accepte. C’est ce qu’elle attendait depuis le premier message échangé avec son amoureux.

La jeune femme se met sur son trente-et-un et se maquille avant d’aller voir son bien-aimé. Le virtuel devient réel. Ils se voient et décident d’aller prendre un café. Seulement, à mi-chemin, il lui demande de continuer à marcher. Une dizaine de minutes plus tard, le jeune lui met un couteau sous son aisselle gauche tout en lui ordonnant de ne pas réagir pour n’attirer l’attention de personne. Elle n’en croit pas ses yeux.

Il la menace de meurtre si elle demande secours. Elle garde le silence tout en poursuivant le chemin. Il la conduit jusqu’à un terrain vague jouxtant le stade Al Massira. Là, il l’oblige à lui céder. Il la viole et lui prend un billet de 50 DH avant de prendre la fuite. La jeune fille porte plainte. La police judiciaire arrête le jeune homme qui avoue avoir tendu le même piège à plusieurs autres jeunes filles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *