Faits divers : Des escrocs filoutent plus de cinq millions de dirhams à des commerçants

Vendredi dernier, quatre escrocs, membres d’une bande qui filoutait les commerçants casablancais ont été arrêtés par la police judiciaire du District de Casa-Anfa et ont été traduits devant la justice. D’autres membres de la bande sont, actuellement, activement recherchés. C’est un commerçant qui s’est adressé, au départ, à la police judiciaire pour déposer plainte faisant état que des policiers protégeant des voyous qui lui ont filouté une somme de quatre cent mille dirhams. Selon une source policière, le commerçant a noté dans sa plainte qu’une personne qu’il n’a jamais connue lui a téléphoné et lui a proposé d’acheter une importante quantité de bijoux en or et de diamant avec un prix raisonnable. Il lui a précisé que la transaction lui rapporterait gros. Son interlocuteur lui a fixé le prix : quatre cent mille dirhams. Avec la somme d’argent à la main, le commerçant a rencontré le jeune homme qui lui a téléphoné. Celui-ci, accompagné de deux autres jeunes hommes, la trentaine, était à bord d’une voiture. Après avoir engagé une courte conversation, le commerçant leur a remis les quatre cent mille dirhams. Aussitôt, une voiture s’est arrêtée. Ses portières ont été ouvertes et quatre jeunes hommes bien habillés y ont descendu. La voiture à bord de laquelle il y avait les trois commerçants de bijoux en or a démarré à toute allure. Le commerçant est resté bouche bée. Les quatre jeunes hommes l’ont rejoint. Se faisant passer pour des policiers, ils lui ont demandé de les accompagner pour les arrêter. Une course-poursuite s’est engagée. Tout d’un coup, ils ont fait semblant d’avoir perdu leur trace. Et ils ont demandé au commerçant de descendre pour leur acheter une bouteille d’eau de chez une épicerie. Une fois descendu, ils ont démarré à toute allure. Par la même ruse, ils ont filouté une somme de deux cent quatre-vingt mille dirhams d’un deuxième commerçant et de cinq cent cinquante mille dirhams d’un troisième. Ils ont même déplumé un quatrième commerçant, mais cette fois en se faisant passer pour des fkihs se spécialisant dans l’exhumation des trésors. Ils lui ont soutiré une somme de quatre millions de dirhams, apprend-on d’une source policière. C’est incroyable, mais vrai. Selon la même source policière, ils ont prétendu à ce commerçant avoir le pouvoir d’exhumer un trésor d’une valeur de plus de quatre milliards de centimes. Ils lui ont expliqué que ce trésor était gardé par un djinn dans un puits situé à Dar Bouâzza. Entre les arbres, dans un coin de Dar Bouâzza, les membres de la bande ont conduit cette nouvelle victime. Les faux fkihs ont commencé à psalmodier des versets de Coran au point qu’une créature vêtue diablement leur a expliqué qu’ils étaient sur le bon chemin pour avoir le trésor. En fait, il s’agit, révèle l’enquête policière, d’un membre de la bande qui s’est vêtu étrangement et s’est caché quelque part avant leur arrivée et ce pour se faire passer pour un djinn. Depuis, le commerçant a commencé à être généreux avec les membres de la bande. À chaque fois qu’ils lui demandaient une somme d’argent, il leur a versé au point qu’il est arrivé de leur remettre les quatre millions de dirhams. C’est du moins ce qu’il a déclaré devant les enquêteurs. En attendant qu’il soit plus riche, il s’est retrouvé enfin entre les griffes d’une bande d’escrocs dont quatre ont été arrêtés. Les autres sont activement recherchés pour être mis hors d’état de nuire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *