Fès : Descentes policières contre les soirées ramadanesques non autorisées

Fès : Descentes policières contre les soirées ramadanesques non autorisées

A Fès, plusieurs descentes policières ont été effectuées par la police de la ville sur des espaces publics organisant des soirées ramadanesques sans avoir d’autorisations des autorités publiques.

A ce propos, deux cafés ont été ciblés dernièrement par les limiers qui sont arrivés à arrêter 171 personnes dont plusieurs jeunes filles. Lors de ces descentes, la police a mis la main sur 2 malfrats qui faisaient l’objet de notes de recherche à l’échelle nationale et deux jeunes filles qui semblent avoir fugué de leurs foyers familiaux.

Uniquement 14 personnes ont été gardées en détention préventive dont les deux gérants poursuivis pour aménagement des lieux pour la débauche, 8 femmes pour incitation à la débauche, 3 jeunes hommes pour possession d’armes blanches et un jeune homme pour consommation de drogue. Lors des mêmes descentes, la police a saisi 120 narguilés, 500 g du Maâssal et une petite quantité de haschich.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *