France : elle tue ses jumeaux de 11 ans et se suicide

Une voiture en pleine campagne, au beau milieu d’un champ, à l’écart des habitations. Dans ce paysage de carte postale du Vexin, dans le Val-d’Oise, à la croisée des chemins des villages d’Omerville, Ambleville et Saint-Gervais, le Renault Scénic ne passe pas inaperçu. Il est tôt ce lundi 12 juillet. Intrigué, un ouvrier agricole qui a déjà remarqué le véhicule la veille, s’approche. Immédiatement, il part en courant prévenir les secours. À l’intérieur de la voiture, trois corps sans vie. Ceux d’une mère de famille âgée de 40 ans et de ses deux enfants. Elle a tué ses fils âgés de 11 ans, des jumeaux, avant de se donner la mort. L’arme à feu qu’elle a utilisée est retrouvée sur les lieux. Après avoir tiré sur ses enfants, cette mère a recouvert leurs corps d’un linge puis disposé des fleurs. Les gendarmes de la brigade de Magny-en-Vexin (Val-d’Oise) puis les enquêteurs de la section de recherches de Versailles (Yvelines) sont rapidement dépêchés sur place. Ils identifient sans difficulté les membres de cette famille puisqu’ils faisaient l’objet d’un signalement pour disparition inquiétante depuis le samedi 10 juillet. Ce jour-là, cette maman, domiciliée dans les Yvelines, avait quitté sa maison en compagnie de ses jumeaux afin de les conduire dans un parc d’attractions de la région pour la journée. Seul le père de famille reste au domicile. C’est lui qui va donner l’alerte le soir même quand il constate que sa femme et ses enfants ne rentrent pas. Le drame se serait vraisemblablement déroulé dans la nuit du 11 au 12 juillet. L’autopsie pratiquée sur les corps des trois victimes confirme l’hypothèse avancée par les enquêteurs qui ont conclu au suicide. D’autres éléments retrouvés par les gendarmes sont également allés dans ce sens. Reste un homme accablé de douleur. Avant de vivre ce drame inouï, le père et époux en a vécu un autre, qu’il porte dans sa chair. Professionnel de la défense, il avait réchappé de peu à la mort lors d’un accident au cours d’une mission à l’étranger. Il est depuis handicapé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *