France : Suite à une déception amoureuse, il tue trois personnes

La fureur meurtrière de Joachim Toro, 78 ans, qui a abattu jeudi un retraité de 70 ans et deux employés municipaux, à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), a été déclenchée par sa déception en apprenant que son amie âgée de 30 ans le quittait, a indiqué le procureur. Le vieil homme de 78 ans avait une liaison avec une femme de 30 ans «qui monnayait un peu ses charmes. Accompagnée d’une amie, elle est venue lui signifier la rupture en début d’après-midi et ça s’est mal passé», a expliqué le procureur de Perpignan, Jean-Pierre Dreno. Joachim Toro s’est alors saisi de son fusil et a tiré en direction des deux femmes qui s’enfuyaient en voiture. L’ex-amie de l’ancien plombier a été légèrement blessée par un tir.
Vers 16 h 30, il est sorti de chez lui pour tirer sur un de ses voisins, Michel Raspaud, un retraité de 72 ans sur les berges aménagées de l’Agly à Rivesaltes avant d’abattre deux employés municipaux. Auparavant, il semble qu’il s’en soit pris à une jeune femme, légèrement blessée au bras, qui, avant de se rendre chez les gendarmes, était partie se faire soigner à l’hôpital. Quelques instants plus tard, l’homme est monté sur la murette qui domine le fleuve. Il a mis le canon près de son visage. Il a tiré. Et il a basculé. Le tueur fou a été secouru et transporté au centre hospitalier de Perpignan grièvement touché à la face. Vendredi soir, les médecins ne se prononçaient pas sur son état de santé. Le procureur a indiqué que le tireur avait d’abord abattu le retraité qui passait sur le quai avant de tirer sur les deux agents, âgés de 36 et 42 ans. Il n’a pas donné d’explication du drame soulignant que «l’enquête confiée à la gendarmerie visait à donner ces éléments». L’auteur des coups de feux n’était pas connu des services de gendarmerie. Il vivait en célibataire et était respecté pour sa joie de vivre. Malgré son âge avancé, il exerçait encore à son propre rythme sa profession de plombier-chauffagiste.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *