France : un accident matériel à l’origine d’une double noyade

Nicolas, un policier de 25 ans de la Brigade anticriminalité de Melun (Seine-et-Marne), s’est noyé dimanche matin en tentant de porter secours à un automobiliste en difficulté dans la Seine, a rapporté Le Parisien. Le corps sans vie du fonctionnaire a été retrouvé vers 13 h 30 le long du quai Maréchal Joffre, à Melun, tandis que l’automobiliste est toujours porté disparu. Depuis ce dimanche matin, d’importants moyens sont déployés au bord du fleuve à Melun pour tenter de retrouver les deux hommes. C’est un «accident matériel qui a entraîné des dégradations légères sur deux véhicules en stationnement», a expliqué le procureur Bruno Dalles, sur les lieux de l’accident. À la suite de cet accident, le conducteur «a manifestement souhaité échapper à ses responsabilités qui étaient de faire un constat avec l’un des propriétaires du véhicule accidenté», a poursuivi le magistrat. Selon les premiers témoignages, au volant d’une 206 décapotable, un conducteur aurait percuté plusieurs voitures en stationnement. Présent sur les lieux, le propriétaire de l’un des véhicules aurait tenté de rattraper l’automobiliste qui, une centaine de mètres plus loin, aurait voulu faire demi-tour et fait une embardée. C’est alors qu’il a décidé de sauter à l’eau. Des policiers qui se trouvaient là en surveillance dans le cadre d’une autre mission appellent des renforts, qui se positionnent sur l’autre rive, côté Vaux-le-Pénil. Voyant le conducteur en difficulté dans les flots, l’un des policiers se jette à son tour dans la Seine pour lui venir en aide. Malheureusement, aucun des deux n’a refait surface. Le fuyard «a perdu pied au milieu de la Seine, le policier s’est jeté à l’eau et a également perdu pied et un deuxième fonctionnaire de police, lieutenant, s’est lui aussi jeté à l’eau au moment où les pompiers arrivaient pour régler les opérations de secours et de sauvetage», a raconté M. Dalles. Vingt-six plongeurs et quarante-sept pompiers à la recherche des deux hommes, épaulés par deux hélicoptères, dont un équipé d’un système de recherche par caméra thermique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *