France : un homme tue sa femme et blesse sa fille avant de se suicider

Un père de famille a tué sa femme et blessé deux personnes dont sa fille par arme à feu, dimanche, à leur domicile en début de soirée à Vérargues (Hérault), avant de retourner l’arme contre lui, a-t-on appris de sources concordantes. « Il s’est suicidé, l’action publique est terminée », a déclaré à l’AFP le procureur de la République à Montpellier, Brice Robin. Le sort du tireur était inconnu dans un premier temps, les gendarmes présents sur place ignorant s’il était resté dans la maison isolée dans les vignes où se sont déroulés les faits, ou s’il avait pris la fuite. « On a tenté de prendre contact avec l’individu, pour s’assurer qu’il était dans la maison. On s’est approché, la maison était silencieuse, et on a vu par la fenêtre un corps gisant par terre. Selon toute vraisemblance, il a retourné l’arme contre lui », a raconté à l’AFP le colonel François Agostini, commandant du groupement de gendarmerie de l’Hérault. Les faits se sont déroulés vers 18H30 dans la maison familiale à Vérargues, près de Lunel. La femme du tireur est âgée de 40 ans selon les pompiers. Selon les premiers éléments de l’enquête, le drame est survenu au terme d’un conflit familial qui a mal tourné et l’épouse « était en train de s’enfuir » quand elle a été mortellement touchée de dos, a précisé le procureur. La fille du tireur qui a reçu une balle de 22 long rifle dans l’abdomen, a réussi à s’enfuir. Elle a été hospitalisée mais ses jours ne sont pas en danger, selon la même source. La troisième victime, un ami de la fille selon le colonel Agostini, qui est âgé de 18 ans ont précisé les pompiers, a été atteinte au bras. Des renforts du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) étaient attendus quand la vingtaine de gendarmes déjà présents sur place ont approché la maison et constaté la mort du tireur. Les circonstances exactes du drame et le motif de la dispute qui l’a déclenché n’étaient pas encore connus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *