France : un père tue sa fillette avant de se pendre

Un drame familial a plongé la commune gardoise de Junas dans la consternation, dimanche 31 janvier, au fur et à mesure que la nouvelle s’est répandue, provoquant, dans un premier temps, la stupéfaction des habitants, rapporte Midi-libre. Ne voyant pas Maylis rentrer, comme convenu, de chez son père, qui l’avait prise avec lui deux jours auparavant, et trouvant tout fermé chez lui, la maman a enfoncé la porte de son ex-compagnon, avec l’aide du propriétaire, et a découvert l’insoutenable, samedi en fin de journée. Les parents de la petite fille, qui s’étaient séparés peu après sa naissance, avaient d’un commun accord décidé de vivre dans un périmètre rapproché afin de permettre à la fillette et à son père de se voir aussi souvent qu’ils en auraient envie, précise Midi-libre.
Scolarisée à la maternelle toute proche de Congénies, localité en regroupement pédagogique avec Junas, la petite fille faisait partie d’une vieille famille de Junas. Le père, que l’on voyait régulièrement en compagnie de la fillette dans le village et qui allait la chercher de temps en temps à la sortie de la maternelle, est décrit comme un homme discret, plutôt renfermé, solitaire et en rupture de ban avec la société. Originaire du village d’à-côté, il était peintre en bâtiment et vivait, semble-t-il, de menus travaux lui permettant de compléter le RMI. Rien, absolument rien ne laissait présager, indique un membre de la famille, l’irréparable qui s’est produit, même si les relations entre le père et la mère de la petite fille étaient parfois tendues, voire conflictuelles quant à la manière de l’élever. Une autopsie des deux corps a été ordonnée, les enquêteurs de la brigade de recherche de Vauvert étant chargés d’élucider toutes les circonstances qui ont accompagné cet infanticide présumé.
Dans l’entourage familial, on estime que le père était opposé à la décision de la mère de demander au juge des affaires familiales d’organiser la garde de l’enfant en prévoyant des périodes où celle-ci serait soit auprès de son père, soit auprès de sa mère. D’autres personnes pensent que le père était dans une situation économique telle qu’il allait être contraint de déménager, et donc de s’éloigner de son enfant.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *