Guelmim : Par miracle, elle échappe à deux tentatives de viol

Guelmim : Par miracle, elle échappe à deux tentatives de viol

Couteau à la main, il l’oblige à s’arrêter. Mais il ne ciblait ni argent ni téléphone, ce qu’il voulait c’est elle. Elle le sollicite de la laisser tranquille, elle le supplie même. Rien à faire.

Nous sommes à Guelmim. Cette jeune fille sort de chez elle, très tôt le matin. Elle ne s’attendait certainement pas à vivre une journée pleine d’émotions. Elle empruntait le chemin à pied. Arrivée au niveau du boulevard Guelmim, elle se retrouve face à face avec un jeune homme à bord de son vélomoteur. Couteau à la main, il l’oblige à s’arrêter. Mais il ne ciblait ni argent ni téléphone, ce qu’il voulait c’est elle. Elle le sollicite de la laisser tranquille, elle le supplie même.

Rien à faire. Au contraire il devient plus menaçant et brandit bien haut son arme blanche pour la persuader de monter à bord de son vélomoteur. Terrorisée, la jeune fille obtempère. En arrivant au niveau de la route allant à destination de la ville de Sidi Ifni, elle tombe de la moto. Mais il ne s’arrête pas, il continue son chemin. Blessée, elle tente de se relever. A ce moment-là, cinq jeunes hommes se plantent devant elle. Malheureusement pour elle, ces derniers n’avaient nullement l’intention de l’aider à rentrer chez elle. Au contraire, ils voulaient abuser d’elle.

D’abord, l’un d’eux lui subtilise son smartphone. Puis, ils l’emmènent jusqu’à la route Al Kassabi pour décider de la violer à tour de rôle. Mais, qui commence le premier ? Cette question a jeté la discorde parmi les cinq voyous. La malheureuse fille en profite et arrive à prendre la fuite. Les malfrats ne sont pas arrivés à la repérer. Sauvée, elle porte plainte auprès de la police judiciaire relevant du district de la sûreté de Guelmim. Les investigations se soldent par l’arrestation du premier jeune homme qui l’a kidnappée alors qu’il était à bord de son vélomoteur. L’enquête est toujours en cours pour l’identification des cinq autres mis en cause et leur arrestation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *