Guelmim : Un fkih invite ses clientes au lit

Guelmim : Un fkih invite ses clientes au lit

«Chrif». C’est le surnom que porte ce jeune homme qui vient d’être arrêté, au soir de ce samedi 7 avril, au quartier EL Fida, à Guelmim. Personne n’a jamais connu son vrai nom depuis son installation au quartier, il y a trois ans. Tout le monde l’appelle «Chrif». Il s’habille toujours des traditionnelles djellabas et babouches. C’est du moins ce que ses voisins le voient porter quotidiennement. Ils ne savent pas s’il s’habille de cette même façon quand il va visiter les siens dans la région de Safi ou s’il s’habille en chemise et pantalon. Ses voisins se souviennent quand il est arrivé, la première fois, au quartier où il a loué un local commercial. Il était très sympathique, jouissait d’une bonne réputation qui inspire respect. Il ne ratait jamais ses prières dans la mosquée El Massira tout prés de chez lui. Au départ, il vendait les épices et les herbes médicinales. Ensuite, il commence à recevoir  les jeunes filles chez lui. Ses voisins ne comprenait rien, ils apprennent ensuite qu’il est un fkih spécialisé dans l’exorcisme, guérissait du mauvais œil et aide les jeunes filles à mettre la main sur le prince charmant, tout en assurant aux femmes mariées de garder à perpétuité leurs maris. «Peut-être qu’il est vraiment un fkih surtout qu’il connaît le Coran par cœur et ne rate aucune des cinq prières à la mosquée», avancent ses voisins qui ne se doutaient de rien durant les premiers mois. Seulement, ils commencent à remarquer que le jeune fkih ne reçoit pas que de jour, mais aussi la nuit et que ces clientes de la nuit ne ressortent qu’ au petit matin! Étrange ! Les voisins lui posent la question, mais les explications qu’il ne donne sont loin d’être convaincantes.
 Pire encore, ils arrivent même à entendre les cris des ébats amoureux provenant de chez lui. Les voisins apprennent, par la suite, qu’il picole et couche avec ses clientes. Et la solution ? Les voisins portent plainte auprès de la police dont les éléments se sont mobilisés et ont fait irruption chez notre «saint» en cet après-midi du samedi 7 avril. Ils le trouvent en compagnie de deux filles dont une mineure, toutes nues ! Le flagrant délit quoi! Les jeunes filles affirment aux enquêteurs que le fkih les a convaincues de coucher avec lui si elles tiennent à garder leurs maris. L’enquête policière révèle qu’elles ne sont pas les premières et qu’elles ne seraient pas les dernières s’il n’a pas été arrêté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *