Hanae, 16 ans, violée par cinq délinquants

Nous sommes à Essaouira. Hanae, âgée de seize ans, était dans un piteux état quand elle est rentrée au commissariat de police en compagnie d’une femme.  «Je ne suis pas sa mère, mais sa voisine… Ses parents sont en voyage…», a affirmé la femme qui suppliait le policier de déployer tous ses efforts pour arrêter les délinquants. Qui sont ces délinquants, pour quel crime ont-ils été condamnés et quelle relation avaient-ils avec Hanae ?
Les larmes aux yeux, Hanae a commencé à relater son histoire. Le policier l’entendait attentivement tout en lui demandant de temps en temps de se taire afin de lui permettre d’enregistrer ses déclarations dans un procès-verbal.  «J’étais en compagnie de Younès…», a-t-elle déclaré.  «À quelle heure?» lui a demandé le policier qui a reçu une réponse frappante : «Il était 21 h 30…».
Que faisait dans la rue une mineure de seize ans, à cette heure-ci et en compagnie d’un garçon ? Pourquoi ses parents ont-ils voyagé et l’ont laissée seule à la maison ? Ne sont-ils pas conscients que Hanae passe par une période très difficile de sa vie, à savoir l’adolescence ?
Vers 21 h 45, Younes l’a sollicitée de l’accompagner chez son ami, Fettah, pour récupérer son haut-parleur. Elle n’a pas refusé. Elle a traîné ses pas à ses côtés jusqu’à ce qu’ils arrivent au quartier Al Massira. Devant la porte d’une maison, Younes a mis sa main dans sa poche et a sorti une clé. Comment pouvait-il disposer de la clé d’une maison appartenant à son ami ? C’est une interrogation qui n’a en aucun moment frôlé l’esprit de Hanae. Cette dernière a attendu Younes qui a disparu à l’intérieur de la maison avant de ressortir et lui demander de l’accompagner. Elle s’est abstenue au départ.
«Tu n’as pas confiance en moi ?», lui a-t-il demandé. Après plusieurs hésitations, elle a fini par céder.  Selon ses déclarations devant la police, il y avait à l’intérieur de la maison cinq autres garçons dont deux mineurs. Avec son copain, ils l’ont obligée de boire quelques verres de vin rouge, de fumer une cigarette, se dévêtir ensuite pour la sodomiser à tour de rôle. Ils ne l’ont libérée que vers minuit, a-t-elle précisé au policier. Uniquement cinq garçons de la bande ont été arrêtés par la police. Son copain, Younes, n’a plus donné signe de vie. Avait-il vraiment monté ce coup contre elle pour la mettre à la disposition de ses cinq amis ? Ces derniers nient l’avoir sodomisée. Ils ont affirmé aux enquêteurs que Hanae est entrée à la maison en compagnie de son copain pour repartir tous les deux un quart d’heure plus tard. C’est donc son copain qui l’avait violée sans la complicité des autres jeunes ? Hanae a répondu qu’ils l’avaient tous violée. Les cinq garçons, qui attendent la décision du juge d’instruction de la Cour d’appel de Safi, la traitent de menteuse. Younes qui n’a pas encore été arrêté, semble être la clé de l’affaire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *