Heurté par un train après avoir agressé deux adolescents

Heurté par un train après avoir agressé deux adolescents

C’est un cadavre qui a été découvert dernièrement  sur les rails du chemin de fer situé au niveau du complexe résidentiel En-Nassim, à Mohammedia. Les éléments de la police judiciaire de la Cité des Roses se sont dépêchés sur place.

A première vue, ils ont déduit que le défunt aurait été heurté par un train. Ils ont également remarqué une tablette en miettes. A qui appartient ce corps ? Les enquêteurs cherchaient  quelques indices pour identifier le corps. Quelques minutes plus tard,  ils se sont retrouvés face à sa famille, qui demeure à Mohammedia. Ses proches ont commencé à réclamer une enquête pouvant les conduire aux auteurs de cet assassinat de ce jeune âgé de vingt-deux ans. De quel crime parlent-ils ? Les instructions ont été données pour évacuer le cadavre vers la morgue de Rahma, à Casablanca pour l’autopsier. Le rapport médico-légal a précisé que le corps présente plusieurs fractures, au niveau du crâne et des membres inférieurs et supérieurs.

Aussi ses reins et son appareil digestif ont été gravement touchés suite à un choc. Par ailleurs, les enquêteurs ont été informés par des curieux que le défunt a été heurté par un train au moment où il tentait de traverser, en compagnie d’un autre jeune homme, les rails tout en courant. Ils ont également appris que le défunt était membre d’une bande de malfaiteurs qui commettait des agressions et s’adonnait au trafic de drogue. Pour avoir plus de détails sur l’affaire, les limiers ont commencé à chercher ce jeune homme qui l’accompagnait.

Des investigations de quelques jours étaient suffisantes pour l’identifier et l’arrêter. Soumis aux interrogatoires, ce dernier, âgé de vingt-six ans, a avoué que lui, le défunt et un troisième individu constituaient une bande. Il a précisé qu’à la veille de la découverte du cadavre de son ami, ils ont décidé tous les trois d’aller dans la région de Lamkansa, près de Mediouna, à Casablanca pour remettre une somme de 1500 DH entre les mains d’un membre de la famille du défunt qui jouait le rôle d’intermédiaire entre eux et les trafiquants de drogue. Seulement, ce courtier a retourné chez eux pour leur expliquer qu’il a fait l’objet d’une arnaque orchestrée par des individus se faisant passer pour des trafiquants de drogue. Sans réagir, ils se sont séparés pour se rencontrer le lendemain.

En effet, ils étaient uniquement tous les deux, en l’absence du troisième membre de la bande, quand ils ont remarqué, au quartier El Wahda, deux adolescents dont l’un jouait avec une tablette et l’autre avec son smartphone. Ils ont décidé de les agresser sous la menace de couteaux. Aussitôt, ils sont passés à l’acte en arrachant les deux objets aux deux adolescents avant de prendre la fuite en courant. Mais le défunt qui était sous l’effet de la drogue, s’est aventuré en traversant les rails du chemin de fer. Et c’était le moment du passage du train qui l’a heurté.
Les enquêteurs ont arrêté ce deuxième membre de la bande tout en continuant à rechercher le troisième qui est encore en fuite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *