Il abuse de sa soeur mineure qui met au monde un garçon

Il abuse de sa soeur mineure qui met au monde un garçon

Personne ne savait pourquoi Malika a quitté son douar à Azilal pour aller à Dakhla et passer plusieurs semaines chez une proche. Est-elle la seule personne qui le savait ? Non. Il y a une autre, son frère. Et pourtant, personne n’a osé dévoiler ce secret à leurs parents. Quel secret ? Elle était enceinte.
Quand Malika a remarqué qu’elle est enceinte, elle a décidé d’aller chez une proche de sa famille à Dakhla. Elle a préféré parcourir plusieurs centaines de kilomètres à bord des autocars que de rester dans son douar situé à la commune rurale Zaouiat Ahansal, dans la province d’Azilal. Certes, sa mère a refusé, au début, de lui permettre de partir à Dakhla. Elle lui a expliqué qu’elle n’a rien à faire dans cette ville. Mais l’adolescente a insisté tout en lui demandant une somme d’argent. Soutenue par son frère aîné, Malika est arrivée à recevoir de sa mère les frais du voyage, ainsi qu’une autre petite somme d’argent nécessaire pour acheter de quoi manger et pour se débrouiller avant d’arriver chez la femme proche de sa famille. Celle-ci l’a bien accueillie quand elle y est arrivée. Elle lui a même aménagé une chambre pour être à l’aise. Au fil des semaines, la femme qui a remarqué le ventre de la fille qui gonfle, lui a demandé si elle n’avait pas l’intention de retourner chez elle. Malika lui a affirmé qu’elle ne pouvait pas. Pourquoi ?
«Je suis enceinte», lui a-t-elle révélé. Avec qui a-t-elle couché pour tomber enceinte ? Malika a gardé le silence. Il semble qu’elle n’avait pas l’intention de révéler toute la vérité. Elle a confié à sa proche qu’elle a été violée par un jeune de son douar, qu’elle n’a rien révélé à ses parents et qu’elle pensait mettre son nouveau-né chez elle à Dakhla, le donner à une femme qui désire adopter un enfant et retourner chez elle comme si rien ne s’est passé. Quelques mois plus tard, l’adolescente a été évacuée vers la maternité de l’hôpital Hassan II à Dakhla. Elle a mis au monde un garçon. Le médecin qui a veillé sur elle lors de son accouchement a engagé une petite conversation à propos de son âge et sa grossesse. Au fil de la conversation, la fille a dévoilé son secret. Lequel ?
«C’est mon frère qui m’a violée», a-t-elle révélé au médecin qui a décidé d’alerter la police.
Les enquêteurs se sont dépêchés sur la maternité et ont commencé à interroger l’adolescente.
«J’étais chez moi, seule, quand il est rentré, il y a quelques mois, à la maison. Il semble qu’il était sous l’effet de la drogue», a-t-elle affirmé aux enquêteurs. Son frère lui a demandé de partager avec lui le même lit. Elle s’est abstenue. Il a insisté. Mais, elle a continué à refuser de coucher avec lui. Tout d’un coup, il s’est jeté sur elle, l’a prise entre ses mains pour la mettre sur le lit et la déshabiller. Il était comme un monstre au point qu’elle a fini par lui céder. Il l’a violée à trois reprises. Elle a fini par tomber enceinte. Elle lui a confié son secret avant de partir à Dakhla. La police à Dakhla a avisé la Gendarmerie royale d’Azilal. Ses limiers se sont dépêchés sur le domicile du frère de Malika et l’ont arrêté.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *