Il arnaquait les personnes rêvant du pèlerinage

Avec sa barbe bien rasée, Youssef s’est tenu debout, ce jour du mois d’octobre, devant le magistrat de la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Marrakech. Il est poursuivi en état d’arrestation pour avoir piégé plus d’une soixantaine de personnes rêvant d’aller effectuer le cinquième pilier de l’Islam, le Hajj. C’est la même chambre qui avait condamné, l’année dernière, ses deux complices, Miloud et Mohamed, respectivement à six et deux mois de prison ferme assortie d’une amende de mille dirhams et ce, pour complicité d’escroquerie. Au contraire, Youssef n’a pas été jugé parce qu’il était en état de fuite. En fait, il a été arrêté plus tard au boulevard Agdal, au quartier Sidi Youssef Ben Ali, dans la ville ocre, après son retour de l’Arabie Saoudite où il a passé presque une année. Recherché à l’échelle nationale, il est arrivé à quitter l’aéroport de Marrakech à l’insu de la police !
L’affaire remonte à l’année dernière quand il a prétendu avoir plus d’une centaine de visas de courtoisie permettant aux personnes d’effectuer le Hajj sans passer par le tirage au sort. Par le biais de ses deux complices, l’information s’est répandue comme une traînée de poudre. En conséquence, toutes les personnes qui n’ont pas été tirées au sort ont recouru aux services de Youssef. Elles lui ont remis leurs passeports ainsi que des sommes d’argent allant de vingt à trente mille dirhams. Il a empoché l’argent en les rassurant que leurs rêves seraient réalisés dans quelques jours. Malheureusement, leurs rêves s’étaient transformés en cauchemar. Enfin, Elles se sont rendu compte qu’elles se sont fait avoir par un escroc sans scrupules. Depuis, elles n’ont cessé de le solliciter pour leur restituer leur argent sans recourir à la justice. Certes, il a remis quelques milliers de dirhams à quelques victimes, mais il s’est abstenu de rendre plus de quatre cent mille dirhams aux autres. Et il a fini par prendre la fuite vers l’Arabie Saoudite. Une année plus tard, il est de retour. Jugé, il est condamné à dix mois de prison ferme et doit restituer les sommes d’argent aux victimes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *