Il brûle sa femme en l’aspergeant d’essence

«J’avais l’intention de la tuer en brûlant son corps…», a répondu Youssef à une question du président de la Cour à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Meknès. Il ne manifestait aucun sentiment de regret. Étrange ! Il avait l’intention de tuer la femme qu’il avait aimée, il y a sept ans et avec laquelle il avait passé six ans sous le même toit. La femme avec qui il avait eu un enfant âgé de cinq ans.  La trentaine, Youssef était une personne sans problèmes.
Né dans une région avoisinante de la capitale ismaélienne, il a emménagé avec sa famille en ville. Après les classes primaires, il avait tenté d’apprendre plusieurs métiers liés à l’artisanat. Finalement, il est devenu tailleur traditionnel. À la rue où se situe le local où il travaillait, une charmante fille passait. Au fil des jours, il a commencé à sentir quelque chose d’étrange qui l’attirait vers elle. L’amour ? Peut-être. Youssef a décidé de lui parler. Il lui a ouvert son cœur au point que la jeune fille était folle de joie. Youssef lui avait promis le mariage. Une promesse qui a été tenue quelques mois plus tard. Entre-temps, Youssef s’est retrouvé sans emploi. Il a commencé à se débrouiller à droite et à gauche pour pouvoir subvenir aux besoins de  sa femme et de son nouveau-né. Par la suite, il a voyagé à Salé. Il y a travaillé pendant quelque temps avant de se retrouver à nouveau au chômage. Il a finalement décidé de retourner vivre à Meknès. Ne supportant plus de vivre sous le même toit avec un chômeur, sa femme a demandé le divorce. Il a refusé et elle est partie vivre avec sa famille elle et son enfant. Elle n’avait pas hésité à porter plainte à l’encontre son mari pour lui réclamer la pension alimentaire. Un jugement a été rendu l’obligeant à verser ladite pension.
À défaut d’argent, il s’est retrouvé en prison pour abandon de famille où il a purgé un mois avant d’être libéré. Depuis, il a décidé de se venger. Comment? Il lui a téléphoné et lui a demandé de lui accorder un rendez-vous afin de lui verser une somme d’argent. Elle a fini par accepter. Ils se sont alors rencontrés dans une laiterie du boulevard Allal Ben Abdellah. Ils sont montés au premier étage et ont commandé deux sandwichs. Tout à coup, le commerçant et le serveur qui étaient au rez-de-chaussée ont entendu un cri strident.
En montant, ils ont remarqué une jeune femme qui ressemblait à une torche en feu. Que s’est-il passé ? Youssef a aspergé sa femme d’essence qu’il portait avec lui et a mis le feu avec un briquet. Un acte qui lui a coûté 20 ans de réclusion criminelle. Sa femme a été brûlée au troisième degré.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *