Il cambriole pour s acheter de la drogue

Il cambriole pour s acheter de la drogue

Tiré à quatre épingles, il se tient au box des accusés. Il a le look d’un patron ou d’un grand commerçant impliqué dans une affaire de chèque sans provision. Toutefois, ceux qui sont poursuivis pour émission de chèques sans provision sont jugés en première instance. Mais là, nous sommes à la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Kenitra. Parmi l’assistance, sa famille semble, au moins en apparence, être aisée. Il s’agit bien d’une famille très riche et très connue dans la ville. Et pour quelles raisons son fils comparaît-il en état d’arrestation devant la Cour ?
«Tu es poursuivi pour vol qualifié», lui lance le président de la Cour.
Comment le fils d’une famille très riche peut-il être impliqué dans une affaire de vol qualifié ? Personne n’a rien compris, pas même sa famille. En fait, il est cambrioleur. Dans la dernière opération, il a été filmé par une caméra de surveillance. Quand il est entré par effraction dans un appartement, il ne s’est pas rendu compte de l’existence des caméras de surveillance. Il a juste mis la main sur les bijoux en or qu’il a trouvés dans les lieux et est reparti. Une semaine plus tard, le propriétaire de l’appartement a remarqué la disparition de quelques uns de ses bijoux. En visionnant les vidéos, il a vu le malfrat. Rapidement, il a remis les vidéos entre les mains de la police de la ville qui a diligenté une enquête minutieuse. Et il a été vite mis hors d’état de nuire. Lors de son interrogatoire par la police judiciaire, il a avoué ses cambriolages. Il leur a affirmé qu’il cambriolait, au départ, les appartements avec la complicité d’autres malfrats qui sont actuellement sous les verrous. Ensuite, il s’est mis à opérer tout seul, sans aucun complice. Il a uniquement révélé le nom d’un bijoutier auquel il revendait les bijoux. Au départ, ce dernier comparaissait près de lui au même box des accusés, mais il a précisé à la Cour que le mis en cause lui affirmait qu’il s’agissait des bijoux de sa mère. Ce dernier a été condamné, après les délibérations, à deux ans de prison ferme. Alors que le jeune fils de la famille aisée a été condamné à trois ans. Mais pourquoi recourait-il aux cambriolages alors que sa famille est suffisamment riche ? Parce qu’il avait besoin de l’argent pour se payer de la drogue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *