Il couchait avec ses belles-soeurs

Il couchait avec ses belles-soeurs

C’est à Al Hajeb que Hassan est né et a grandi. Cet homme, d’une trentaine d’années a eu une enfance difficile. Indigente, sa famille n’arrivait pas à subvenir à ses besoins. Faute de moyens, elle ne l’a pas, non plus, inscrit à l’école. Livré à lui-même, il a donc rejoint les rangs des voyous de son quartier.
Se livrant au trafic de drogue, il a été arrêté et condamné à une peine d’emprisonnement de quelques mois fermes. Libéré, il a vite récidivé. La raison ? Il ne savait rien faire faute de métier. Les poches bien garnies, il finissait toujours par arriver à ses fins et à satisfaire tous ses besoins.
Un jour, il est tombé amoureux d’une fille qui ne demeurait pas loin de chez lui, Elle qui savait que c’était un trafiquant de drogue et un repris de justice, était, pourtant, ravie de sortir avec lui. L’aimait-elle ? Peu importe puisqu’ils convolèrent en justes noces quelques mois plus tard.
L’argent facile que Hassan  gagnait comme dealer l’a rendu très généreux envers les membres de sa belle-famille. Une générosité qui lui a permis de conquérir non seulement le cœur de son épouse, mais aussi ceux de ses beaux-parents et de ses trois belles-sœurs. Une situation dont il a vite profité. Comment ? En demandant à l’une de ces dernières de partager son lit. Ce qu’elle fit sans la moindre hésitation.
Conséquence : malgré le fait qu’elle soit tombée enceinte, personne n’a réagi ni protesté. Même sa femme légitime ne lui a rien reproché. C’était presque normal que son mari se comporte ainsi.
Avec l’argent, il se permettait tout avec la complicité même de sa femme et de sa belle famille. Neuf mois plus tard, la belle-sœur a accouché d’une fille que Hassan a étouffée avant d’en confier le cadavre à sa belle-mère. Cette dernière s’est chargée de l’enterrer dans un terrain vague près du cimetière situé dans la région de Soulalia d’Ouled Nouâmane.
Le crime consommé, la vie reprit comme si de rien n’était.
Son crime impuni, Hassan décide alors de nouer une relation amoureuse avec sa deuxième belle-sœur. Engrossée, celle-ci accouche d’un enfant. Pour dissimuler la relation incestueuse, le beau-père de Hassan, fonctionnaire à la commune, a falsifié l’acte de naissance du nouveau-né. Grâce à la complicité de la sage-femme, l’enfant est ainsi devenu le sien.
Se complaisant dans l’inceste, Hassan a demandé à sa troisième belle-sœur de partager son lit… Mais cette fois-ci, il y a eu dénonciation.
La police a, en effet, reçu une information qui l’a mise sur la piste de l’infanticide.
Hassan, sa belle-mère, son beau-père, ses trois belles-sœurs et la sage-femme ont été arrêtés et déférés devant la Cour d’appel de Meknès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *