Il jette son bébé du haut des escaliers

Il jette son bébé du haut des escaliers

Les larmes aux yeux, elle porte son bébé de huit mois. Son mari la suit en courant. Il hèle un petit taxi qui s’arrête au quartier huppé casablancais, de Californie.

Tous deux occupent une chambre dans la villa de leurs employeurs. Ils montent dans le petit taxi. Destination, le service des Urgences à l’hôpital Abou El Ouafi.  La maman explique au médecin que par un pur hasard, elle a découvert son bébé sans connaissance portant une grave blessure au niveau de la tête. En l’examinant, le médecin qualifie son état de grave. Il ajoute qu’il doit être conduit à l’hôpital des enfants Ibn Rochd. À bord d’un second petit taxi, les deux parents se dirigent vers le centre hospitalier pour y faire admettre leur bébé.

Nous sommes le mardi 20 mai 2014. Vers 20 heures, le médecin entame l’examen du bébé et déploie tous les efforts pour le soigner. Malheureusement, le bébé rend l’âme, le lendemain, mercredi 21 mai, vers 5 h du matin. Suite à la demande de l’administration de l’hôpital, les parents se rendent chez la police, arrondissement Californie, pour  les besoins de l’enquête sur le décès du bébé. L’arrondissement alerte le chef du district d’Aïn Chok qui donne ses instructions à ses éléments pour se rendre à l’hôpital pour voir le cadavre du bébé et rencontrer le médecin qui l’a examiné et soigné avant de mourir.

Sur les lieux, les éléments de la PJ remarquent les traces des blessures et des contusions au niveau de la tête, du front, des fesses et de la joue du bébé. Le médecin légiste leur explique que le bébé présente entre autres une blessure au niveau de la tête, un traumatisme crânien et une fracture au niveau de l’avant-bras gauche. Que s’est-il passé au juste pour que le bébé soit gravement blessé au point qu’il rende l’âme? Les parents affirment qu’ils l’ont découvert sans

connaissance avec une cicatrice au front sans savoir ce qui lui est arrivé.
En dehors des parents du bébé, l’enquête policière cible la famille et puis leurs collègues à la villa. Les informations recueillies par les policiers démontrent  que suite à un malentendu entre les parents du bébé, le père a violenté la mère. À un moment donné, hors de lui, il a saisi le berceau où dormait le bébé et l’a jeté du haut des escaliers. Les parents finissent par avouer.  Après plus de deux semaines d’enquête, le père a été traduit devant les juges. Il est jugé pour infanticide sans avoir l’intention de le commettre

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *