Il l’épouse sans acte et l’oblige à se prostituer…

Il l’épouse sans acte et l’oblige à se prostituer…

Mariée mais sans acte, devenue domestique au service de la famille de son compagnon qui, par dessus tout, la pousse à se prostituer et empoche l’argent des clients. C’est l’histoire terrible de H.M venue ce jour du mois de novembre témoigner devant les juges de la Cour d’appel d’El Jadida. Son bourreau s’appelle Saïd. Il est connu chez la police pour avoir un casier judiciaire bien garni puisqu’il a été présenté à quatorze reprises au box des accusés pour différents motifs : association de malfaiteurs, vol qualifié, attentat à la pudeur, coups et blessures à l’arme blanche, ivresse sur la voie publique et consommation de la drogue. Tout commence à la fin de l’année 2010. Saïd, originaire de Sidi Bennour, quitte Marrakech, où il était installé depuis quelques temps, pour rallier Casablanca. Après un bref séjour dans la métropole, Saïd décide de retourner dans sa ville natale, Sidi Bennour. C’est là qu’il croise, pour la première fois, H.M qui travaille alors comme domestique chez une famille. Saïd lui propose le mariage et elle accepte. Pour la jeune fille, âgée à peine de 15 ans, c’est l’occasion pour sortir de sa vie misérable. Tout commence bien. L’homme se rend chez la famille de la jeune fille pour la demander officiellement en mariage. L’union est fêtée mais sans l’acte car la mariée était encore mineure. Saïd installe son épouse dans la même maison que sa mère et sa sœur. Pour la jeune H.M, ce qu’elle croyait être une nouvelle vie de femme au foyer va tourner rapidement au cauchemar. Sa belle famille lui fait faire toutes les tâches ménagères. Mais ce n’est pas le plus grave. Peu de temps après, Saïd commence à emmener la jeune femme dans la petite ville d’Azemmour où il la force à se prostituer auprès de clients recrutés par des amis à lui sur place. Le soir, il empoche sa part du gâteau avant de rentrer à Sidi Bennour.  Au fil des mois, n’en pouvant plus, la jeune femme commence à opposer de la résistance. Saïd se transforme alors en bourreau : torture,  violences de tous genres, brûlures…à tel point que la jeune fille en tombe malade. Et c’est un médecin de Sidi Bennour, chez qui Saïd l’avait emmenée pour des soins, qui va alerter la police. Interpellé, l’homme va nier. Mais les traces de torture sur le corps de la mineure prouvaient le contraire. Devant les juges, la jeune mineure appelée à témoigner racontera son histoire sur un ton à peine perceptible. Mais c’était suffisant pour accabler l’accusé. Déclaré coupable, l’homme écopera, sans surprise, d’une peine de six ans ferme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *