Il meurt après s’être volontairement blessé dans un commissariat de police

Il meurt après s’être volontairement blessé dans un commissariat de police

Une personne est décédée, aux premières heures de jeudi 28 avril 2016, des suites de complications dues aux blessures qu’elle s’est infligées délibérément au commissariat de police d’El Aioun Charkia après son arrestation pour consommation de drogue.
Selon la préfecture de police d’Oujda, cet individu placée sous surveillance médicale à l’hôpital universitaire Al Farabi d’Oujda a été interpellé mardi dernier sur la voie publique alors qu’il était dans un état de léthargie avancée causé par la prise de stupéfiants.

Le défunt s’est fait volontairement mal au moment de son placement en garde à vue, en se cognant la tête contre les barreaux de fer d’une cellule, ce qui a nécessité son transfert vers l’hôpital où il est décédé, indique un communiqué de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN).

Une enquête a été ouverte à ce sujet, sous la supervision du parquet général compétent.

Aussi, il a été procédé à l’audition de deux témoins qui étaient également en garde à vue au moment des faits et qui ont confirmé que la victime s’est volontairement blessée.

Le corps de la victime a été déposé à la morgue pour les besoins de l’autopsie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *