Il passe 48h avec le cadavre de son épouse

Il passe 48h avec le cadavre de son épouse

Depuis une semaine, les éléments de la police judiciaire de la ville Mdiq se penchent sur l’affaire de la mort d’une jeune femme, âgée de trente ans, chez elle au quartier l’Indépendance.


En effet, ce n’est qu’en mois d’août 2015 qu’elle s’est mariée avec un jeune homme, son aîné de quatre ans. Autrement dit, ils n’en sont qu’à leur sixième mois de mariage. Mais, ce mercredi 24 février, elle a rendu l’âme chez elle. Sous le choc, son mari se tenait près d’elle ne sachant quoi faire. Les voisins, qui ont remarqué que ni l’épouse, ni le mari n’ont donné depuis deux jours signe de vie, ont décidé d’aller aux nouvelles surtout qu’ils avaient entendu, deux jours plus tôt, des cris qui provenaient de chez eux.

Les rejoignant, ils ont découvert la jeune femme, corps sans vie, et son mari qui se tenait près d’elle. Aux demandes d’explication des voisins, il est resté planté à sa place sans dire le moindre mot. Alertés, les éléments de la PJ de la ville de Mdiq se sont dépêchés sur les lieux. Ils ont remarqué que le corps de la femme ne présentait aucune trace de blessure. Mais, quelques gouttes de sang semblaient avoir coulé de sa bouche.

Le martelant de questions, il plongeait dans son mutisme. Il était toujours sous le choc. Conduit au commissariat, après que le cadavre de sa femme a été évacué vers l’hôpital médico-légal pour être autopsié, il a été soumis aux interrogatoires. Difficilement, il a expliqué aux enquêteurs avoir eu un petit malentendu avec sa femme, mais sans la toucher. Les enquêteurs n’ont pas cru à ses paroles. Mais, suite aux instructions du parquet général, il a été présenté devant un psychiatre pour se pencher sur son état psychique.

Cependant, les enquêteurs favorisent l’hypothèse faisant état que suite à un malentendu entre les deux maris, l’époux aurait étouffé par ses deux mains son épouse. Sous le choc, il est resté durant deux jours en compagnie du cadavre sans aviser quiconque. Mais, ils attendent actuellement le rapport de l’autopsie et du psychiatre pour tirer l’affaire au clair.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *