Il se fait passer pour un agent de la DST pour se marier

Il se fait passer pour  un agent de la DST  pour se marier

C’était par un pur hasard qu’ils se sont croisés, il y a quelques mois, dans un coin de la ville de Rabat. Il a insisté pour qu’elle lui accorde un petit moment afin de lui confier quelques mots. Il suffisait d’un petit sourire pour qu’elle lui permette de s’exprimer. Tout sucre, tout miel, les mots coulaient de sa langue.

Il a bercé ses oreilles, puis son cœur surtout quand il lui a expliqué qu’il n’a pas de problème de rencontrer, dès le lendemain, ses parents pour la demander en mariage. Pour elle, c’était un bon pas qui l’a encouragée à s’attabler avec lui dans un café. La conversation s’est engagée entre eux au point qu’elle a cru à toutes ses paroles. Au fil de leurs rencontres, il lui a enfin confié qu’il est un agent de renseignements au sein de la DST, chargé des affaires très sensibles. Il lui a expliqué qu’il ne devait pas, dès le départ, lui confier ce secret. Car, sa mission ne doit être révélée à personne. La jeune fille a cru à ses paroles surtout qu’elle a remarqué qu’il faisait semblant, à chaque fois, de donner des ordres à ses subalternes.

Pleine de joie, elle a tout raconté à ses parents qui semblent être heureux de voir enfin leur fille sous le même toit avec un mari qui prendra soin d’elle. Son père n’a manifesté la moindre hésitation de rencontrer l’homme qui avait l’intention de devenir son beau-fils. La rencontre a eu lieu. Le père de la future épouse a remarqué que son futur beau-fils parlait trop de la profession qu’il prétend exercer, des affaires qu’il traite, du rôle des éléments de la DST, etc. Ses paroles ont mis la puce à l’oreille du père qui a recouru à la police. Des investigations ont été entamées.

En moins de deux jours, les limiers de la police de Rabat sont arrivés à découvrir qu’il s’agit uniquement d’un escroc. Le futur mari a été arrêté. Soumis aux interrogatoires, il a nié avoir une relation avec la jeune fille et son père. Il a affirmé ne les avoir jamais vus, ni rencontré. Malheureusement pour lui, la jeune fille gardait les sms qu’il lui envoyait de son propre numéro de téléphone. Une réalité qui l’a poussé à cracher le morceau. Il a avoué enfin avoir menti pour l’épouser, mais non pas pour la déplumer, ni pour arnaquer sa famille. A-t-il raison ou tort ? L’enquête est toujours en cours pour s’assurer qu’il n’y a pas d’autres victimes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *