Il s’est marié avec deux soeurs en même temps

Il s’est marié avec deux soeurs en même temps

Nous sommes à Azemmour, à seize kilomètres au nord d’El Jadida. Dans un bureau, au poste de la Gendarmerie royale, trois femmes et leurs six enfants se disputaient. Les gendarmes tentaient de les calmer. En vain. Chacune des trois femmes réclamait sa part de l’héritage. En effet, toutes les trois étaient mariées à un homme, Mohamed, âgé de soixante-dix-sept ans, qui a rendu l’âme, le vendredi 10 septembre, suite à un accident de circulation. Lors de ce jour qui a coïncidé avec l’Aïd El Fitr, Mohamed était à bord de son vélomoteur en compagnie de la plus jeune de ses femmes, Fatima, âgée de quarante-six ans. Le soir, il venait de quitter Sidi Bennour à destination de Casablanca via la route nationale N°1. Malheureusement, quand il est arrivé à Tnine Chtouka, le phare d’une voiture qui venait dans le sens inverse ne lui a pas permis de voir correctement la route au point qu’il a perdu tout contrôle. En conséquence, le vélomoteur s’est renversé. Grièvement blessé, Mohamed a été évacué vers les urgences du Centre hospitalier régional d’El Jadida. Mais, il a rendu l’âme suite à ses blessures. Quant à sa femme, Fatima, qui a été légèrement blessée, elle a quitté l’hôpital avec des égratignures sur son corps. Après l’enterrement de leur époux Mohamed, les trois femmes ont décidé de partager l’héritage notamment celui composé de deux domiciles, l’un situé à Sidi Bennour et l’autre à Casablanca. Et c’était la discordance, l’engueulade et la bagarre. Les voisins sont intervenus pour les calmer surtout que les femmes ont recouru à l’usage des mains. Toutes les trois, ainsi que leurs six enfants, ont recouru à la gendarmerie d’Azemmour. Les limiers leur ont demandé de leur raconter l’histoire. La première femme, Malika, âgée de cinquante-cinq ans, a pris la parole. Elle était au courant de tout le parcours de la vie de son mari. Celui-ci s’est marié avec elle, il y a trente-sept ans, quand elle était à son dix-huitième printemps. De leur région d’origine, Doukkala, ils ont regagné la ville de Nador. Ils ont mis au monde trois enfants, deux filles, âgées respectivement de trente-quatre et trente-deux ans et un garçon de trente et un ans. Entre-temps, il a décidé de se marier avec une autre femme. Malika ne pouvait pas l’empêcher. Elle a gardé le silence sans protester. Effectivement, il a épousé une deuxième femme, une Rifaine avec laquelle il avait entretenu une relation amoureuse. Après avoir mis au monde deux enfants, ils ont divorcé. Mohamed est retourné à son premier foyer. Mais, il semble n’avoir plus envie d’elle. La solution ? Il devait se marier encore. Et il a choisi Fatima. Sa première femme, Malika, est intervenue, cette fois-ci, pour tenter de l’empêcher. Pourquoi? Parce que Fatima est sa demi-sœur de mère. D’abord, c’est interdit par l’Islam. Et Dieu a dit dans le Coran, verset 23, Sourat An-Nissa (Les femmes) qu’: «Il vous est également interdit d’épouser les femmes de vos propres fils et d’avoir pour épouses deux sœurs en même temps… ». Seulement, Malika n’avait d’autre choix que de céder à son sort d’être avec sa sœur les épouses d’un seul homme en même temps surtout que personne n’est intervenu pour leur montrer la raison ou pour alerter les autorités compétentes. Pire encore, il l’a obligée à vivre avec sa sœur dans le même foyer. Au fil du temps, Fatima a mis au monde un enfant, âgé de vingt et un ans actuellement. Les trois enfants de Malika sont-ils ses frères et sœurs ou ses cousins et cousines ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *