Il tente de se suicider en s’immolant devant la maison de son ex-femme

Il tente de se suicider en s’immolant devant la maison de son ex-femme

Nous sommes au quartier Mabrouka, arrondissement de Sidi Othman, à Casablanca. Il était 08h15 ce lundi 22 mars. Un jeune homme est arrivé devant la porte d’une maison. Il tournait ses regards à gauche et à droite. Il y avait des habitants qui lui adressaient des saluts parce qu’ils le connaissent. Qui est-il ? C’est Yassine, alias Krissou. Personne ne sait au juste pourquoi ses amis lui ont collé ce pseudonyme, ni ce qu’ils veulent dire par Krissou. Il portait à la main une bouteille en plastique d’un litre et demi. Elle n’était pas vide, mais remplie d’un liquide. Il était immobile, tout en regardant les passants comme s’il cherchait quelqu’un parmi eux. Un quart d’heure est passé. Il a ouvert la bouteille. Il fixait chaque passant curieusement au point qu’il l’effrayait. Tout d’un coup, il a commencé à asperger son corps du liquide que contenait la bouteille. Drôlement, quelques jeunes se sont tenus près de lui  en lui demandant ce qu’il versait sur son corps. Il ne leur répondait pas. Il gardait le silence. Il a vidé tout le liquide qui était dans la bouteille sur son corps. Tout d’un coup, il a allumé un briquet. Une personne courageuse a tenté d’intervenir. Mais c’était trop tard. Le jeune Yassine a déjà mis le feu à son corps. Figés, les badauds ne savaient quoi faire. Le jeune qui brûlait comme un torche, criait, demandait secours et s’agitait par terre comme s’il avait une crise d’épilepsie. Un jeune homme a tenté d’éteindre le feu avec sa veste. En vain. Un autre jeune homme a pris son téléphone portable et a composé le n° 15 pour aviser les éléments de la protection civile et puis le 19 pour alerter la police. Ni la police, ni la protection civile n’ont tardé à venir sur place. Yassine a été évacué aussitôt vers l’hôpital afin de recevoir les soins nécessaires, alors que les enquêteurs ont entamé leur enquête pour tirer l’affaire au clair. D’abord, ils ont déduit qu’il s’agissait bel et bien d’une tentative de suicide. À l’hôpital, Yassine subissait les soins nécessaires. Ses brûlures étaient au troisième degré. Pourquoi a-t-il tenté de mettre fin à sa vie ? Les enquêteurs cherchent encore le mobile. Mais, ses amis ont expliqué qu’il était, la nuit, en état d’ivresse, avait eu un accrochage avec un ami, dans un café situé au boulevard 10 mars, et ils ont été, tous les deux, conduits la même nuit au commissariat de la police et ont été interrogés et relâchés ensuite. Est-ce un mobile pour tenter de se donner la mort? C’est moins probable. Cependant, les mauvaises langues affirmaient qu’il aimait encore son ex-femme, qu’il avait récemment répudiée. Sinon, pourquoi a-t-il choisi de se donner la mort juste devant la porte de son domicile, s’interrogeaient-ils. Par son geste, croyait-il qu’il allait la convaincre qu’il ne peut plus vivre sans elle? Les enquêteurs ont appris que Yassine ne voulait pas rester en vie puisque son objectif était le suicide. À ce propos, il avait acheté un litre et demi d’essence  chez un réparateur de vélomoteurs se trouvant à son quartier. Yassine est alité actuellement à l’hôpital pour soigner ses brûlures avant d’être mis entre les mains du juge d’instruction.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *