Il tue celui qui harcelait sa sœur

Il tue celui qui  harcelait sa sœur

 «Oui, je l’ai tué». Ce jeune homme, Abdelaziz, qui se tient devant les trois magistrats de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca décide de ne dire que la vérité et d’avouer son crime assumant ainsi sa responsabilité.
«Je n’avais pas l’intention de le tuer, mais il m’a obligé à le faire. J’ai perdu le contrôle de mes nerfs quand il m’a provoqué», précise Abdelaziz devant la Cour. Sa sœur qui se tient sur un siège tout près de sa mère se lève quand le président l’appelle. Elle arrive juste devant le perchoir et regarde son frère. Elle fond en larmes. Vu son état, le président lui demande de retourner à son siège pour se calmer. Quelques minutes plus tard, le président l’appelle de nouveau et cette fois elle arrive à retenir ses larmes. «Je regrette d’avoir raconté à mon frère qu’Abdelkrim me harcelait», affirme-t-elle.
En effet, cette fille de dix-huit ans raconte à la Cour que dès qu’elle traversait son quartier, Abdelkrim la harcelait. Celui-ci lui proposait d’entretenir avec lui une relation amoureuse. Elle s’abstenait. «Il a commencé à me menacer quand j’ai refusé de lui céder», explique-t-elle à la Cour. Il la menaçait de la kidnapper et de la violer. Elle était obligée d’aviser sa mère et son frère.
«Je l’ai croisé dans la rue. Je lui ai demandé de ne plus adresser la parole à ma sœur et de la laisser tranquille. Mais, il a commencé à m’insulter et à me traiter de frère d’une fille facile», affirme Abdelaziz à la Cour.
Abdelaziz, âgé de vingt-huit ans, employé de son état, célibataire, n’a pas pu se contrôler quand il a entendu les insultes. Rapidement, il a giflé Abdelkrim. Ce dernier a saisi un couteau qu’il dissimulait sous ses vêtements et a tenté de poignarder Abdelaziz qui a reculé de quelques centimètres avant de l’attaquer et le lui arracher. En un clin d’œil, il lui a asséné un coup au niveau de la poitrine. Abdelkrim s’est effondré par terre. Quelques minutes plus tard, il a succombé à sa blessure et Abdelaziz a été arrêté.
Verdict : 12 ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *