Il tue l’un des trois voyous qui ont kidnappé sa maîtresse

Il tue l’un des trois voyous qui ont kidnappé sa maîtresse

Durant ses trente-six printemps, Saïd s’est tenu à deux reprises devant les juges pour trafic de drogue, coups et blessures et vol qualifié. Pour la première fois, il a purgé une peine de huit mois de prison ferme. Alors que la deuxième fois, elle lui a coûté une peine de deux ans de prison ferme. En revanche, cette fois-ci, son crime est plus grave et la sanction sera par conséquent plus lourde. C’est la raison pour laquelle ce jeune homme a fondu en larmes, quand le président de la chambre criminelle près la Cour d’appel à Casablanca a entamé son interrogatoire. «J’étais en état de légitime défense…», a-t-il tenté de se justifier. La légitime défense aurait été invoquée s’il avait tué la victime au moment où celle-ci l’attaquait, lui a expliqué le juge. Saïd a baissé la tête, alors que les larmes coulaient encore de ses yeux. Il semble avoir regretté son geste. Mais trop tard. C’était un samedi, il avait rendez-vous avec sa maîtresse, Najat, une fille de joie qu’il avait rencontrée dans un bar. Elle profitait de sa générosité, puisqu’il ne lui refusait rien. En contrepartie, elle se tenait à sa disposition à n’importe quel moment. Ils passaient quelques moments dans un bar du centre-ville avant de rentrer chez lui à Sidi Othmane en compagnie de sa maîtresse. En fait, ils ont pris un grand taxi qui les a déposés un peu plus loin de chez lui. Après être descendus du taxi, ils devaient traverser quelques ruelles en cinq minutes pour arriver chez lui. Seulement, trois jeunes leur avaient barré le chemin. Ils ont commencé à faire des avances à sa maîtresse tout en ignorant sa présence. Provoqué, Saïd s’est adressé à eux, et leur a demandé de les laisser tranquille, de le respecter surtout qu’il est leur voisin du quartier. «Laisse-la on s’occupera d’elle parce que tu n’es pas un homme pour la satisfaire», lui a dit un membre du trio. Une provocation flagrante. Hors de lui, il s’est jeté sur celui qui l’a humilié. Mais, il a été battu violemment par le trio qui a fini par kidnapper la jeune fille. En courant, Saïd est rentré chez lui et a saisi un couteau avant de retourner à la rue pour les attaquer. Quant à Najat, elle a été conduite, sous la menace d’un couteau à un terrain vague pour être violée collectivement. Saïd a passé presque toute la nuit à les chercher. Quand il est arrivé au terrain vague, il les a vus en train de violenter sa maîtresse. Elle était dans un état lamentable au point qu’elle n’arrivait pas à se tenir debout. Il s’est avancé vers eux. Il ne pensait qu’à la vengeance. Tout d’un coup, il a asséné un coup de couteau à l’un du trio. Le voyou a poussé un cri strident. Enragé, Saïd a multiplié les coups. Surpris par la rage de Saïd, les deux autres voyous n’ont pas bougé de leur place. Convaincu que son protagoniste a rendu l’âme, il a essayé d’attaquer les deux autres. Seulement, ils ont pris la fuite.
Alertée, la police s’est rendue sur les lieux, a entamé les investigations et a arrêté Saïd. Sa maîtresse et les deux autres voyous qui l’ont violée ont été également arrêtés. Devant la chambre criminelle près la Cour d’appel, ils ont tous nié les charges retenues contre eux. Mais, la Cour les a jugés tous coupables pour les accusations retenues contre eux. Et elle a condamné Saïd à 20 ans de réclusion criminelle. Quant aux deux voyous et Najat, ils ont écopé respectivement de quatre ans et de six mois de prison ferme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *