Il tue sa belle-mère qui l’empêchait de voir sa fiancée

Nous sommes à Khémisset. Une femme, sexagénaire, venait , ce jour de la première semaine du mois d’avril, de rendre l’âme aux urgences de l’hôpital régional. La mort ne semblait pas être naturelle. C’est pourquoi les responsables des urgences ont immédiatement téléphoné à la police. À la salle de trafic, un policier a reçu l’information et l’a transférée à son supérieur hiérarchique. Aussitôt, les éléments d’une brigade de la criminalité se sont rendus aux urgences de l’hôpital régional pour avoir plus d’informations sur la patiente et son cadavre. Le médecin qui les a accueillis leur a expliqué que la patiente avait rendu l’âme alors qu’elle était en route, à bord d’une ambulance, à destination des urgences de l’hôpital. Les ambulanciers ont affirmé qu’ils ont évacué la patiente d’un douar de la périphérie de la ville alors qu’elle était dans un état comateux. Par ailleurs, les enquêteurs n’ont remarqué aucune blessure, ni traces de violence sur le cadavre. Et pourtant, le médecin a exprimé aux enquêteurs ses doutes à propos de la mort de la défunte. Des soupçons qui ont nécessité de remettre le cadavre au médecin légiste pour l’autopsier. Entre-temps, une jeune fille s’est présentée aux urgences de l’hôpital pour s’assurer si sa mère a repris conscience ou non . Qui est sa mère ? C’était la sexagénaire qui est décédée. La mauvaise information était un coup fort pour elle, c’était un choc. En fait, elle n’a jamais imaginé cette fin fatale pour sa mère, surtout qu’elle s’est produite suite à un comportement irresponsable de son fiancé. Comment ? La jeune fille a affirmé aux enquêteurs, lorsqu’elle a repris conscience, que la veille, après la prière d’Al Îchae, elles avaient entendu, elle et sa mère, des coups à la porte. Ses frères n’étaient pas encore rentrés. Qui était celui qui la frappait à coups secs ? Sa mère qui venait de terminer sa prière a ouvert la porte. Et elle a été surprise par le fiancé de sa fille qui était en état d’ivresse. Que voulait-il à ce moment aussi tard ? La mère n’en savait rien. Mais, il lui a répondu qu’il souhaitait uniquement voir sa bien-aimée. La mère s’est abstenue. Elle lui a demandé de partir avant l’arrivée de ses fils. Il a refusé. Elle a essayé de l’empêcher de rentrer. Mais, il était plus violent. En fait, il n’a jamais réagi ainsi, au moins contre elle. Et elle ignorait pourquoi il était très agressif envers elle cette fois-ci. Il a commencé à l’insulter, à l’injurier, à la traiter de proxénète, de prostituée… Quand elle a tenté de l’empêcher une fois encore de rentrer, il l’a poussée violemment au point qu’elle s’est renversée. Tombée par terre, elle a perdu conscience. La jeune fille a affirmé aux enquêteurs que sa mère était diabétique et cardiaque. Où est le jeune fiancé ? Les détectives ont commencé à le chercher par tous les moyens. Mais, quelques proches qui sont arrivés à lui téléphoner l’ont encouragé à se présenter de son plein gré à la police. Convaincu, il s’est présenté volontairement à la police. Repris de justice pour séquestration, viol et trafic de drogue, il a avoué son crime qu’il n’avait jamais l’intention de la commettre. Il a affirmé aux enquêteurs qu’il s’est soûlé avant d’aller chercher sa fiancée. Seulement, sa future belle-mère l’a poussé en dehors de chez elle. Se sentant humilié, il l’a insultée avant de la pousser jusqu’à ce qu’elle est tombée par terre. Et c’était son dernier soupir sur terre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *