Il tue sa mère mendiante pour s’emparer de son argent

Il tue sa mère mendiante pour s’emparer de son argent

La nuit du samedi au dimanche, au quartier Errachidia III, Bloc A, à Mohammedia, un toxicomane a tué sa mère, âgée de soixante-douze ans, apprend-on d’une source policière. L’auteur du crime est âgé de quarante-quatre ans, célibataire et sans profession. Il se droguait tout le temps souvent en consommant du haschich et parfois à l’aide de comprimés psychotropes, ajoute la même source.
C’est vers 02h00 du matin du dimanche dernier que cet homme, s’est adressé à quelques voisins et au veilleur de nuit du quartier les sollicitant d’intervenir pour sauver sa mère qui agonisait après avoir été poignardée par une bande de malfrats cagoulés et armés de couteaux. Toujours selon la même source policière, le fils a précisé à ses voisins et au veilleur de nuit qu’il était chez lui en compagnie de sa mère lorsque les membres de cette bande ont attaqué leur domicile au moment où tous les deux s’étaient endormis. Ils ont menacé sa mère de meurtre si elle ne leur remettait pas l’argent qu’elle possède. Cette dernière, selon lui, a refusé, ce qui les a poussés à la cribler de coups de couteaux avant de prendre la fuite.
Aussitôt, le veilleur de nuit a alerté les éléments du troisième arrondissement de police qui étaient en permanence. Ils se sont dépêchés sur les lieux. Les éléments de la Police judiciaire du district de Mohammedia, ainsi que les éléments de la Protection civile alertés eux aussi, les ont rejoints quelques minutes plus tard. Selon la même source, les enquêteurs qui se chargeaient de l’affaire ont aussitôt soumis le fils aux interrogatoires. Il leur a raconté la même histoire qu’il avait relatée à ses voisins et au veilleur de nuit. Seulement, ils ont remarqué que ses déclarations comportaient des contradictions de temps à autre. Apprenant, en plus, qu’il est toxicomane et qu’il était souvent en désaccord avec la défunte, ils ont décidé de le soumettre à un interrogatoire un peu plus poussé sur place, sans l’amener au commissariat. En même temps, les éléments de la Police scientifique essayaient de mettre la main sur les indices susceptibles d’aider les enquêteurs de tirer l’affaire au clair. Pas moins d’une heure plus tard, le fils a craché le morceau. Il a avoué avoir tué, lui-même, sa mère. Il a précisé que le mobile de son crime n’est autre que de mettre la main sur l’argent qu’elle avait amassé de la mendicité qu’elle exerçait depuis fort longtemps. Il a ajouté qu’il l’a tuée, vers 23h30, en lui assénant plusieurs coups à l’aide d’un coutelas et qu’il est resté près de son cadavre pendant plus de deux heures, le temps de construire son scenario, avant de décider d’aviser le veilleur de nuit. Le mis en cause sera traduit, demain mercredi, devant le parquet général près la Cour d’appel de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *