Il tue son frère à coups de couteau

Hicham et Mustapha sont frères. Quand le premier a vu le jour en 1985, le second était déjà à son huitième printemps. Au fil du temps, le chemin des deux garçons a commencé à se bifurquer. En fait, Hicham rêvait de poursuivre des études jusqu’au moment où il a obtenu un diplôme lui permettant de gagner honnêtement sa vie, sans être absorbé, à l’instar de la majorité de ses amis, par le gouffre de la délinquance. Au contraire, son aîné, Mustapha, n’a jamais eu l’intention de poursuivre ses études au point qu’il a quitté l’école sans dépasser le primaire. Il n’a jamais pensé gagner sa vie dignement et encore moins soutenir sa famille. Il était toujours violent, cruel et agressif. Quand il a quitté l’école, il s’est livré à la délinquance. Il passait sa journée à se droguer et sa nuit à agresser les ivrognes au centre-ville. Et quand il rentrait chez lui, ce n’était que pour déclencher une rixe avec sa famille qui lui reprochait ses mauvais comportements. Des reproches qui ont coûté une fois des raclées à sa mère. Cette dernière n’a pas hésité à recourir à la justice pour déposer plainte. Mustapha a été arrêté, poursuivi pour voie de fait contre ascendant, coups et blessures et il a été condamné à quelques mois de prison ferme. Un châtiment qui ne l’a pas calmé. Au contraire, il est devenu plus violent et plus cruel qu’auparavant. Il n’hésitait pas à reprocher à sa famille de l’avoir dénoncé à la police pour avoir maltraité sa mère. Lorsqu’il se droguait, il insultait tous les membres de sa famille. Il les menaçait même de se venger.
Nous sommes le jeudi 26 mars. Aux alentours de 15 h, les éléments de la police judiciaire de Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ ont été alertés par un habitant des Carrières Al Bachir. Que s’est-il passé ? Les limiers de Hay Mohammadi se sont dépêchés sur les Carrières Al Bachir. Sur leur chemin, ils ont rencontré des badauds qui s’attroupaient autour d’un jeune homme. Il saignait de la tête. Mais, il était encore en vie. Qui l’a frappé ? Mustapha. L’ambulance est arrivée pour le transporter à l’hôpital Mohammed V. La brigade policière s’est formée en deux groupes : l’une s’est lancée à la recherche de Mustapha et l’autre s’est précipitée au domicile de sa famille. Là, ils ont remarqué Hicham, le frère de Mustapha, corps sans âme. Qui l’a tué ? C’est son frère, Mustapha. Pourquoi? Quand Mustapha a insulté sa mère, Hicham le lui a reproché. Mustapha s’est révolté contre lui et lui a asséné deux coups de couteau. Pas moins d’une demi-heure plus tard, Mustapha a été arrêté. Il a été traduit samedi dernier devant la Cour d’appel.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *