Il tue son neveu dans un café

Il tue son neveu dans un café

A une heure du matin du dimanche 15 mai, ce café situé au boulevard Hassan II est encore archicomble. Dans leur majorité, les clients sont des élèves et des étudiants universitaires qui se préparent pour les examens de la fin de l’année scolaire.

Tout semblait calme, chacun étant absorbé par ses leçons. Mais tout à coup, un tapage indescriptible s’y est produit. Personne ne savait pourquoi ce jeune homme de trente-deux ans qui est descendu d’une voiture est allé directement vers un adolescent de dix-sept ans et une femme, la trentaine, attablés autour des livres, des cahiers et des cafés noirs.

Personne ne savait également qu’elle est sa sœur et que l’adolescent est son neveu. En effet, le jeune homme faisait semblant qu’il n’a pas vu son neveu pour s’adresser directement à sa sœur lui demandant pourquoi elle a pris la voiture de leur père. Sans vergogne, il l’injuriait devant les regards de son neveu qui a décidé enfin d’intervenir pour demander à son oncle maternel de se calmer. Malheureusement, l’oncle semblait avoir perdu les pédales puisqu’il a dégainé un couteau par lequel il a donné un coup à son neveu. Sa sœur a poussé un cri strident tout en perdant connaissance.

Tout s’est passé très vite. Les clients sont restés plantés sur leurs chaises ne sachant quoi faire. L’oncle maternel a pris la poudre d’escampette. Les éléments du 3ème arrondissement de police de Settat et leurs collègues de la police judiciaire et de la scène du crime se sont dépêchés sur les lieux. Le cadavre du jeune qui est rapidement passé de vie à trépas a été évacué vers la morgue de l’hôpital Hassan II afin d’être autopsié et déterminer les causes principales de sa mort.

Quant aux enquêteurs, ils ont arrêté le mis en cause une demi-heure plus tard. Il était sous l’effet de l’alcool. Soumis aux interrogatoires, quand il a repris conscience, il a exprimé son regret d’avoir tué son neveu tout en précisant qu’il s’est énervé quand il a appris que sa sœur a pris la voiture de son père qui est à La Mecque pour effectuer Al Omra.

Hier, mercredi matin, le mis en cause a été traduit devant le parquet général près la Cour d’appel de Settat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *