Il tue son neveu et sa maîtresse

Il tue son neveu et sa maîtresse

Nous sommes à Derb Lamâaguez, au quartier Sidi Bernoussi, à Casablanca. Les habitants sont encore, ce dimanche soir, sous le choc. Ils ne croyaient pas encore à ce qui est arrivé à leur voisin pour tuer son neveu et la maîtresse de celui-ci. Et pourquoi ? «Il devait leur demander d’aller ailleurs au lieu de les tuer sauvagement», a affirmé à ALM un voisin qui demeure non loin de la scène du crime, un jardin situé derrière le domicile de l’auteur du crime et de son neveu. Quand les enquêteurs de la police judiciaire de Sidi Bernoussi sont arrivés sur la scène du crime, ils ont appris que l’auteur du double meurtre avait disparu après avoir commis son forfait. Où est-il parti? Personne ne savait au juste. Le fourgon mortuaire est arrivé pour évacuer les deux cadavres et les conduire à la morgue pour être soumis à l’autopsie. Alors que les enquêteurs de la police judiciaire ont entamé leurs investigations. À ce propos, ils ont commencé à recueillir les informations sur les circonstances, l’auteur et le mobile du double crime et sur les lieux qu’il fréquentait souvent en recueillant les témoignages de la famille, des proches, des amis et des voisins du mis en cause. Les enquêteurs sont arrivés à savoir que le neveu de l’auteur du double meurtre est un jeune drogué de vingt-quatre ans, célibataire et sans profession qui entretenait une relation avec une fille, encore mineure et qui demeure au même quartier. Selon les témoignages, le neveu conduisait, souvent, sa maîtresse vers un sous-sol de leur domicile où demeure également son oncle (l’auteur du double meurtre) pour passer la nuit ensemble. À chaque fois, son oncle lui demandait d’aller ailleurs pour coucher avec sa maîtresse et non au sous-sol. Mais le neveu n’avait pas où aller à part le sous-sol pour passer de bons moments avec sa copine. Il profitait toujours de la nuit pour y accéder et y passer sans vergogne son temps en sa compagnie. Et à chaque fois, son oncle le prévenait de quitter les lieux sans créer de problèmes. Mais en vain. Bien qu’il l’ait menacé de meurtre, le neveu ne croyait jamais à ses menaces. Il se moquait de lui. Il ne les a jamais prises au sérieux. Et c’était le jour «J». La nuit du vendredi à samedi dernier, l’oncle qui semble être dans un état d’ivresse a remarqué son neveu qui se réfugiait, en compagnie de sa copine, dans un jardin situé derrière leur domicile. C’était comme si son neveu le défiait. Un comportement que l’oncle n’a pas accepté. Il l’a rejoint au jardin et l’a menacé de le tuer s’il rentre avec sa maîtresse au sous-sol. Mais le neveu lui a expliqué qu’il n’a pas où aller avec sa copine. Aussitôt, l’oncle a brandi un couteau et a balafré le visage de son neveu avant de l’égorger. Perplexe, sa copine a été clouée à sa place. Elle n’a pas pu bouger puisqu’elle n’a pas cru ses yeux. À ce moment, l’oncle s’est acharné sur elle en la criblant de coups de couteau avant de lui donner un dernier coup au niveau de sa partie intime. Et il a pris la fuite. Quand les enquêteurs écoutaient les témoignages des membres de la famille, des proches et des amis de l’auteur du double crime, celui-ci a téléphoné à l’un de ses amis qui était au commissariat de police. Les enquêteurs lui ont demandé de lui parler calmement. Le mis en cause lui a demandé de lui prêter 400 DH pour quitter Casablanca. Le lieu fixé pour la rencontre était la zone industrielle d’Aïn Sebaâ. C’est là qu’il a été arrêté pour être conduit au commissariat de police. Et il est passé aux aveux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *