Ils appâtent leurs proies par une jeune fille

Ils appâtent leurs proies par une jeune fille

Elle était victime d’une bande de malfaiteurs avant de devenir l’une de ses membres.

C’est du moins ce que cette jeune fille a déclaré quand elle a comparu, en état d’arrestation, en compagnie d’un jeune homme, devant les magistrats de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat, poursuivis pour constitution d’une association de malfaiteurs, kidnapping, séquestration, viol, vols qualifiés et violence à l’arme blanche. Elle a expliqué à la Cour qu’elle a été kidnappée, séquestrée, violée et photographiée nue par les cinq membres de cette bande. Après quoi, ils l’ont menacée de publier ses photos dans des positions compromettantes sur les réseaux sociaux si elle refusait de les rejoindre et de les aider à mettre les victimes dans leur panier.

Et elle a accepté de jouer le jeu. Depuis, elle entretenait des relations amicales ou amoureuses avec la victime qui allait être détournée ensuite afin qu’elle soit mise entre les griffes des membres de la bande. la victime qui a comparu devant les trois magistrats de la Cour a présenté son témoignage en expliquant : «Je l’ai rencontrée par hasard non loin de l’Université International à Salé. Une conversation a été engagée entre nous. Nous marchions tout en parlant jusqu’au moment où elle m’a invitée à prendre ensemble un verre de thé chez elle». La victime a accepté l’invitation et l’a accompagnée chez elle, dans une chambre située à Salé. Pas moins de quelques minutes, cinq jeunes hommes y sont rentrés et l’ont violée à tour de rôle avant de la délester de tout ce qu’elle portait sur elle. Elle a ensuite été jetée en dehors de la chambre. «Elle a fait semblant qu’elle avait l’intention de passer quelques moments à la forêt d’Al Maâmoura…

En y arrivant et y rentrant afin d’être loin des regards, cinq jeunes hommes, armés de couteaux m’ont attaqué. Et j’étais obligé de leur remettre tout ce que je portais sur moi pour ne pas être tailladé avec leurs couteaux», a précisé un jeune homme devant la Cour. D’autres victimes se sont succédé devant les juges de la chambre criminelle de Rabat pour présenter leurs témoignages. Les trentaine de victimes, des femmes ou des hommes, ont toutes affirmé, aux enquêteurs de la police judiciaire qui se sont chargés de l’affaire, être tombés, au départ, dans le piège tendu par la jeune fille. Mais, elles n’ont pas toutes répondu aux convocations de la Cour. Quelques victimes ont révélé que les membres de la bande étaient cagoulés. La Cour qui a entendu les déclarations des deux mis en cause et des victimes a jugé les premiers coupables de toutes les accusations que leur a attribuées le représentant du ministère public et a condamné le jeune malfaiteur à 15 ans de réclusion criminelle et la jeune fille à 5 ans.

Les trois autres membres de la bande ont récemment été arrêtés et seront bientôt jugés par la même chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *