Ils l’ont tuée avant de la jeter dans la piscine

Ils l’ont tuée avant de la jeter dans la piscine

Nous sommes dans la commune rurale El Ouidane, Sidi Youssef Ben Ali M’hamdia, dans l’est de la ville ocre, Marrakech. Dans un grand palace de la région, un jeune père de famille y travaille. Il vient de terminer sa tâche quotidienne et de sortir de l’hôtel. En tournant à gauche de l’hôtel pour emprunter le chemin à destination de chez lui, une odeur nauséabonde vient lui piquer le nez. C’est quoi ? Une odeur écœurante à proximité de l’hôtel? Mohamed avance un peu plus loin. Il ne peut plus supporter cette odeur répugnante. Avec ses deux doigts, il se bouche les narines. Il continue d’avancer. Et tout d’un coup, il remarque une fosse. Depuis qu’il a été recruté dans cet hôtel, il ne l’a jamais remarquée. Il est certain qu’elle n’y était pas. Qui l’a creusée ? Pourquoi? Et l’odeur nauséabonde d’où provient-elle, de quoi s’agit-il ? Mohamed s’approche de la fosse et examine avec les yeux ce qu’il y a à l’intérieur. Étrange ! Il ne croit pas ses yeux. Est-ce vraiment le corps d’un être humain en décomposition très avancée? Oui. Rapidement, il retourne à l’hôtel, avise ses collègues et téléphone aux éléments de la Gendarmerie royale de la région pour les alerter. Pas moins de quelques minutes, les enquêteurs arrivent. Ils remarquent qu’il s’agit du cadavre d’une jeune fille, en décomposition très avancée, au point qu’une partie de son corps n’est que os sans chair. Les éléments de la protection civile et de l’hôpital médico-légal arrivent sur les lieux. Le cadavre a été évacué vers la morgue. Les empreintes digitales ont été prélevées. Elles permettront d’identifier la victime si elle dispose de sa carte d’identité nationale. Et elle en dispose. C’est pourquoi, elle a été facilement identifiée. Il s’agit d’une jeune fille de vingt-sept ans, originaire de la capitale économique, Casablanca. C’était une prostituée qui fréquentait les bars et les boîtes de nuit de la ville ocre. Mais, pourquoi son cadavre a été retrouvé dans cette région qui est éloignée de plusieurs kilomètres de Marrakech ?
L’enquête des éléments de la Gendarmerie royale de la région a révélé que la jeune fille avait une relation avec un jeune de la région et qu’elle fréquentait la ferme de son père où elle passait des nuits en sa compagnie pour picoler et partager le même lit. Ce jeune homme a été arrêté. Soumis aux interrogatoires, il a avoué avoir une relation avec la défunte. Il a précisé que leur relation remonte à plusieurs mois. En fait, a-t-il précisé aux enquêteurs, il était, la dernière fois, en compagnie de sa maîtresse, ainsi qu’avec ses deux amis, un soudeur et le gardien d’une villa. C’est celui-ci qui les a invités pour passer la nuit à la villa. Il a affirmé qu’ils étaient sous l’effet de l’alcool quand la jeune fille s’est jetée dans la piscine. Ils ne savaient pas si elle savait nager ou pas. Une demi-heure plus tard, l’un d’eux s’est rendu compte de son corps qui flottait à la surface de l’eau de la piscine. Le mis en cause a précisé que la jeune fille avait rendu l’âme, noyée dans la piscine. Seulement, le rapport de l’autopsie a révélé que la victime présente des fractures au niveau de ses côtes et une blessure à la tête. Ce qui a permis aux enquêteurs de savoir que la jeune fille aurait été maltraitée avant d’être jetée dans la piscine. En plus, le mis en cause principal et ses deux acolytes ont avoué avoir transporté le cadavre à bord d’un vélomoteur jusqu’à l’arrière de l’hôtel pour creuser, dans l’obscurité, une fosse et le jeter avant de retourner chez eux comme si de rien ne s’était passé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *