Imintanout : Une affaire de meurtre qui remonte à 2014 enfin élucidée

Imintanout :  Une affaire de meurtre qui remonte à 2014 enfin élucidée

Trois ans après, ce crime qui a coûté la vie à une prostituée à Imintanout a fait surface. Deux personnes, le propriétaire d’un café dans cette région relevant de la province de Chichaoua et une ex-prostituée, amie de la défunte, qui semble être impliquée dans cette affaire, ont été arrêtés et traduits, jeudi 18 mai, devant le parquet général près la Cour d’appel de Marrakech.

En avril 2014, le cadavre de cette jeune fille, la trentaine, a été découvert aux environs du café «Fondouk Chaâbi», situé non loin de la gare routière de la ville, au boulevard Bir Inzarane. Le cadavre a été évacué vers la morgue. Le rapport de l’autopsie a révélé que la défunte avait été maltraitée avant de rendre l’âme. Une enquête a été diligentée. Mais, elle n’a pas abouti. Il fallait attendre trois ans pour qu’une lettre anonyme arrive entre les mains du parquet général près la Cour d’appel de Marrakech. Cette lettre rapporte  que la défunte a été tuée par son amant, le propriétaire du café précité et son amie, une prostituée de son état.

On ne sait pas d’où provenait la lettre ni qui était son auteur mais elle était prise très au sérieux. Aussitôt, les instructions ont été données aux éléments de la police judiciaire du district d’Imintanout pour qu’une enquête soit diligentée. Effectivement, les investigations ont été entamées pour que les enquêteurs soient convaincus que les personnes dénoncées dans la lettre sont les vrais meurtriers. En effet, les enquêteurs sont arrivés à savoir que les deux personnes dénoncées ont maltraité, à l’intérieur du café, la défunte au point qu’elle perdit connaissance avant de pousser son dernier soupir. Après quoi, ils l’ont jetée en dehors du café. Il semblerait que c’est la femme mise en cause qui a encouragé le propriétaire du café à passer à l’acte. Très jalouse de la défunte elle gardait une immense rancune dans son intérieur jusqu’à ce que l’occasion de se débarrasser de sa rivale ce soit présentée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *