Inde : Une femme jette son bébé par la fenêtre de l’hôpital

Une Indienne qui avait accouché prématurément de jumeaux a été arrêtée à Bombay après avoir été accusée d’avoir jeté l’un de ses bébés, une fille, par la fenêtre de l’hôpital, selon des sources policière et hospitalière. La femme a été accusée d’avoir jeté son bébé par la fenêtre de la salle de bains du rez-de-chaussée de sa chambre à l’hôpital Kem de Bombay. Le bébé est décédé des suites de blessures à la tête. La mère avait dans un premier temps affirmé que sa fille avait été volée mais des images de vidéo-surveillance l’ont montrée en train d’entrer aux toilettes avec son bébé, puis d’en sortir seule. Elle a été interpellée pour abandon d’enfant. Mais selon l’inspecteur Vikram Patil, cité aujourd’hui dans le quotidien Indian Express, elle pourrait être poursuivie pour meurtre. «Nous ne savons pas ce qui a poussé cette femme à un acte aussi extrême», a dit le directeur de l’hôpital, Sanjay Oak, cité par l’agence Press Trust of India (PTI). Selon les médias indiens, les jumeaux, un garçon et une fille, sont nés à sept mois et demi avant d’être transférés à l’hôpital public en raison de leur poids insuffisant. Les associations des droits de l’Homme ont maintes fois exprimé leur inquiétude concernant l’avortement sélectif basé sur le sexe de l’enfant et les infanticides de filles en Inde, en particulier dans les zones rurales. La préférence pour les garçons est nettement marquée en raison du rôle central que les fils jouent lors des cérémonies funéraires hindoues. Le fait que les parents doivent verser une dot importante lors du mariage de leur fille et l’idée commune qu’une fille représente un fardeau financier alors que le fils est un soutien de famille sont aussi des facteurs importants dans la société traditionnelle indienne. «Nous étions contents d’avoir des jumeaux. Nous n’avions aucun problème avec la fille», a cependant assuré à PTI la mère mise en cause.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *