Inzegane : Il accuse son épouse d’adultère… et la tue en pleine rue

Inzegane : Il accuse son épouse d’adultère… et la tue en pleine rue

A la station des taxis jouxtant la gare routière d’Inzegane,  Fatima, trente-six ans, en ce début d’après-midi du samedi 3 décembre, attend son époux depuis une quinzaine de minutes.

Elle veut lui remettre la clé de l’une des chambres de leur foyer conjugal. En fait, quant elle s’est énervée, il y a plus de deux semaines, suite à un malentendu avec son époux, elle a fermé cette chambre où elle garde ses objets précieux et a rejoint, en compagnie de son unique enfant, la maison de ses parents. Et ce samedi matin, son époux lui a téléphoné pour avoir la clé de la chambre. Elle répond donc à l’appel et vient au rendez-vous.

Une vingtaine de minutes plus tard, voilà le mari qui arrive. Il la rejoint. L’atmosphère est froide. Tous deux engagent une conversation qui, sans aucun doute, concerne leur séparation. Personne ne fait attention à eux. Mais, tout d’un coup, les quelques chauffeurs de taxis qui attendent des clients entendent un cri strident. Ils se tournent vers le lieu d’où provient la voix. Ils remarquent le mari qui gifle Fatima et sort ensuite un couteau pour lui asséner un coup au niveau du cœur. Fatima s’écroule. Son mari tente de fuir mais les chauffeurs de taxis et les voyageurs l’attrapent. Les éléments de la police judiciaire arrivent sur la scène du crime et arrêtent le mis en cause. Fatima est évacuée au service des urgences de l’hôpital provincial d’Inzegane où elle meurt.

Le mis en cause, quant à lui, a été conduit au commissariat de police pour être soumis aux interrogatoires. Avouant son crime, il a expliqué que Fatima a quitté le foyer conjugal parce qu’il l’accusait d’adultère. Et il l’a tuée pour la même raison, a-t-il ajouté aux enquêteurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *