Justice : 10 ans de prison pour avoir tué son ami

Justice : 10 ans de prison pour avoir tué son ami

Anwar ne veut plus se rappeler avoir tué son ami, Abdellah. A chaque question posée par le président de la Cour relevant de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca, il répond par un silence de mort. Il ignore que ce silence ne lui rend pas service.

Le président de la Cour lui explique qu’il doit répondre et lui expliquer les circonstances et le mobile de son crime et les aider pour arriver à la vérité. Mais en vain. Anwar, âgé de vingt-quatre ans et Abdellah, son aîné de deux ans, tous deux célibataires et sans profession, sont des amis depuis leur enfance. Ils ont même été ensemble à la même école avant qu’ils l’abandonnent de leur plein gré. Certes, chacun d’eux a tenté d’apprendre un métier afin de gagner sa vie et subvenir aux besoins de sa famille. Mais, malheureusement, sans succès.

Tous deux sont restés esclaves du chômage. Et depuis, ils se réfugiaient, de temps en temps, dans l’univers des boissons alcoolisées et des drogues. Ce qui demande de l’argent. Dans un pareil état, les deux amis ont fini par devenir des malfaiteurs qui n’hésitaient pas à agresser leurs victimes sous la menace d’armes blanches.

En subtilisant un smartphone à une victime, Anwar avait l’intention de le garder pour lui. Mais Abdellah a refusé insistant sur la vente de tout le «butin». Et c’était le début d’un malentendu soldé par l’usage des couteaux. De la menace, Anwar a donné un coup fatal à son ami Abdellah qui a succombé à sa blessure.

Verdict : 10 ans de réclusion criminelle pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *