avril 30, 2017

Justice : 2 ans de prison ferme pour escroquerie et complicité à l’adultère

Justice : 2 ans de prison ferme pour escroquerie et complicité à l’adultère

Il lui avait promis d’aider son fils à émigrer vers l’Espagne. Mais, il a fini par entretenir avec elle une relation amoureuse et passer, en sa compagnie, beaucoup de temps chez lui.

Sourire aux lèvres, Khaled, trente-et-un ans, entre dans la salle d’audience de la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Casablanca comme si ce n’était pas la première fois.

Et effectivement, il a précisé au juge qu’il avait déjà purgé trois peines d’emprisonnement pour escroquerie. Bref, c’est la quatrième fois qu’il occupe le box des accusés. Poursuivi une autre fois pour escroquerie et complicité à l’adultère, il se disculpait dès la première question que lui a posée le magistrat. Concernant l’accusation de l’adultère, sa complice a été relâchée après le désistement de son mari. En fait, elle était sa cliente. Il lui avait ainsi promis d’aider son fils à émigrer vers l’Espagne. Mais, il a fini par entretenir avec elle une relation amoureuse et passer, en sa compagnie, beaucoup de temps chez lui. Lors de la descente policière sur le domicile de Khaled, elle était en sa compagnie. Mais, le désistement de son mari l’a sauvée d’une poursuite et de la prison. En revanche, Khaled a été gardé en détention préventive, d’abord parce qu’il est poursuivi pour escroquerie et ensuite parce que sa femme n’a pas présenté de désistement devant le tribunal. Père d’une petite fille, il a affirmé qu’il ne s’agissait que d’un coup monté. Mais, les victimes qui sont au nombre d’une vingtaine ont tous expliqué, selon le procès-verbal, qu’elles avaient versé des sommes allant de 10 à 30 mille dirhams au suspect contre des promesses non tenues. Cinq victimes qui ont présenté leur témoignage devant le tribunal ont précisé que le suspect leur promettait de les aider à être embauchés dans un établissement public, de les aider pour émigrer vers l’Eldorado et à avoir des faveurs comme des agréments de taxi. etc. Mais rien n’a jamais été réalisé. Et les victimes ont fini par porter des plaintes.

Jugé coupable, Khaled a été condamné à deux ans de prison ferme et d’une amende de 10 mille dirhams.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *