Justice : Pour un simple malentendu, il tue son client

Justice : Pour un simple malentendu, il tue son client

Aziz est un jeune homme de vingt-huit ans, mécanicien de son état et célibataire, qui jouit dans son quartier d’une bonne réputation.

Mais cet après-midi d’un jour de décembre, il se tient debout dans le box des accusés à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Plusieurs de ses voisins se trouvent dans la salle d’audience pour exprimer leur soutien. Il est poursuivi, en état d’arrestation, pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Sa victime n’était qu’un client qui lui a reproché de n’avoir pas bien réparé sa voiture. «Ce n’est pas la première fois que je réparais sa voiture, mais il m’a traité cette fois-ci de tricheur», explique Aziz qui semble regretter ce qui s’est passé.

«Je lui ai demandé de se calmer et me laisser sa voiture pour la réexaminer. Mais, il s’est emporté et a saisi un marteau pour me frapper», précise Aziz devant la Cour tout en affirmant qu’il a essayé de l’apaiser. Mais en vain. «Il a dépassé les limites surtout quand il a tenté de me frapper», ajoute-t-il tout en avouant lui avoir arraché le marteau et asséné un coup au niveau de la tête. Le client tomba par terre, le sang coulant de sa tête. Aziz laissa tomber le marteau et prit sa tête entre ses  mains. «C’était trop tard, M. le président, puisqu’il a rendu l’âme quelques minutes plus tard», dit-il sur un ton plein de regret. Aziz s’est tenu dans un coin jusqu’à l’arrivée de la police. «Je n’avais pas l’intention de le tuer, même pas de le frapper», ajoute-t-il tout en demandant pardon auprès de sa famille. Un pardon qui ne servira à rien pour deux enfants, âgés respectivement de quatorze et de six ans, devenus désormais orphelins et à une épouse devenue une veuve.

Verdict : 10 ans de réclusion criminelle assortie de dommages et intérêts de 100 mille dirhams pour l’épouse et les deux enfants constitués partie civile.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *