Justice : Un simple malentendu finit par la mort et la prison

Justice : Un simple malentendu finit par la mort et la prison

Ils discutaient tous les deux à propos de leurs aventures avec les filles quand Saïd lui a reproché d’avoir tenté d’entretenir une relation avec sa sœur.

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Au box des accusés, un jeune homme de vingt-huit ans comparaît en état d’arrestation, poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner.

Il ne nie pas les accusations qui lui ont été reprochées. Au contraire, il avoue son crime tout en détaillant ses aveux. Ce jeune qui semble avoir regretté son acte criminel a affirmé à la Cour avoir pris quelques verres de whisky avec son ami, Saïd, âgé de vingt-six ans, employé de son état. «Je n’avais pas l’attention de le tuer. Il était mon ami», affirme le mis en cause tout en expliquant qu’ils discutaient tous les deux à propos de leurs aventures avec les filles quand Saïd lui a reproché d’avoir tenté d’entretenir une relation avec sa sœur.

«Je lui ai répondu que j’avais l’intention de l’épouser», précise le mis en cause à la Cour. Mais Saïd a continué le même ton de reproches en lui expliquant qu’un ami ne doit jamais tromper son ami et doit considérer ses sœurs comme les siennes. «A un moment donné, il a commencé à m’insulter tout en me traitant de mauvais ami», ajoute le mis en cause qui précise qu’il a tenté de le calmer. Cependant, Saïd a saisi un couteau et a failli blesser son ami. Ce dernier le poussa violemment au point qu’il s’est renversé par terre. «Je ne l’ai pas touché par son couteau. Il est tombé par terre. Et le sang a coulé de sa tête», avoue le mis en cause. Le rapport du médecin légiste rapporte que la mort est survenue suite à une hémorragie cérébrale interne. «C’était son destin, M. le président», fut la dernière réponse aux interrogations de la Cour qui le juge, après les délibérations, coupable et le condamne à cinq ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *