Kariat Arekmane : Lors d’une soirée bien arrosée, il découvre que sa sœur est une prostituée

Kariat Arekmane : Lors d’une soirée bien arrosée,  il découvre que sa sœur est une prostituée

Ne tenant pas ses nerfs, il se dirige vers sa sœur tentant de la violenter. Mais, la proxénète intervient pour l’empêcher de la maltraiter.

Ils sont quatre amis qui décident de passer une soirée bien arrosée, ce lundi 25 septembre. Le rendez-vous a été fixé pour se rencontrer dans une villa jouxtant la plage de Kariat Arekmane qui se situe à vingt-cinq kilomètres de la ville de Nador. La bière et le vin rouge commencent à faire tourner les têtes tout en attendant impatiemment qu’une mère maquerelle arrive avec quatre jeunes filles.

Samedi 23 septembre, l’un des quatre amis a téléphoné à cette femme demeurant à Fès lui demandant de leur amener quatre jeunes prostituées contre une somme globale de 2.000 DH en plus de sa commission. Marché conclu.

Vers 21 h, la sonnerie de la porte de la villa retentit. L’un des quatre amis ouvre la porte. Conduites par le jeune homme, les quatre prostituées et la proxénète rejoignent les trois autres au salon. Seulement, l’un de ces derniers se lève rapidement tout en fixant l’une des quatre prostituées. Il n’en croit pas ses yeux. Est-ce vraiment sa sœur ? se demande-t-il. Cette dernière reste plantée ne sachant plus quoi faire. Ne tenant pas ses nerfs, il se dirige vers sa sœur tentant de la violenter. Mais, la proxénète intervient pour l’empêcher de la maltraiter. Les trois autres jeunes hommes restent interdits: ils ne savent s’ils doivent intervenir ou pas. Leur ami saisit un couteau qui traînait sur la table pour donner trois coups à la proxénète qui se tient entre lui et sa sœur.

Gravement blessée, elle a été évacuée vers le service des Urgences d’une clinique de la ville. Quant au jeune homme, il a été gardé en détention préventive en compagnie des trois prostituées alors que sa sœur a pris la fuite et elle est activement recherchée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *