Kidnappée, séquestrée et violée durant 24h

Kidnappée, séquestrée et violée durant 24h

Fuyant la chaleur étouffante de cet été, ce couple d’amoureux de la ville de Safi a passé une belle journée à la plage Lalla Fatna. Le soir, tous les deux ont pris le chemin pour retourner chez eux.

Ayant à peine quitté la plage de quelques centaines de mètres, deux jeunes hommes leur ont coupé le chemin. L’amant, un jeune de trente ans, leur a demandé de les laisser tranquilles. Loin de là, l’un des deux malfrats a dégainé un couteau. Sans vergogne, il a demandé à l’amant de partir et leur laisser la fille. Mais l’amant ne l’entendait pas de cette oreille. Il a manifesté une résistance farouche. Mais blessé à la main il a dû abandonner et partir, mais directement chez les gendarmes pour les alerter. Effectivement, les éléments de la gendarmerie royale se sont mobilisés et ont effectué une opération de ratissage dans les coins jouxtant la plage Lalla Fatna.

Mais il n’y avait personne. Où ont-ils conduit la fille ? Il fallait attendre le lendemain pour que la jeune fille retourne chez elle dans un état lamentable. Elle a téléphoné à son amant qui a aussitôt informé les gendarmes de son arrivée. La rejoignant chez elle, les enquêteurs l’ont interrogée pour avoir plus de détails susceptibles de les aider à identifier et arrêter les ravisseurs. En effet, elle les a informés qu’après son kidnapping, elle a été conduite par les deux malfaiteurs vers la région de Jalidate, commune rurale El Badouza, s’éloignant d’une cinquantaine de kilomètres de la ville de Safi. Là, ils l’ont fait  entrer à l’intérieur d’un logis abandonné.

La jeune fille n’arrivait pas à tenir ses larmes quand elle racontait son histoire aux gendarmes. Elle a affirmé que les deux jeunes hommes l’ont obligée à leur céder. Sans pitié, ils l’ont violée à tour de rôle jusqu’au matin. L’un d’eux les a quittés pour qu’elle reste en compagnie de l’autre. Ce dernier a abusé d’elle une dernière fois avant de lui permettre de s’habiller. Après quoi, il l’a emmenée à bord d’un vélomoteur jusqu’à Safi. La jeune victime a ajouté aux enquêteurs qu’il lui a donné une somme de 150 DH et son numéro de téléphone tout en la sollicitant d’oublier ce qui s’est passé la veille et entretenir une relation amoureuse avec lui.

Les investigations menées par les enquêteurs de la gendarmerie royale de Safi ont donné rapidement leurs fruits en arrêtant les deux ravisseurs. Ces derniers ont été traduits, en fin de la semaine dernière, devant le parquet général près la Cour d’appel de Safi, poursuivis pour kidnapping, séquestration, viol et violence avec une arme blanche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *