La peine capitale pour un jeune homme et la perpétuité pour son père et ses deux frères

La peine capitale pour un jeune homme et la perpétuité pour  son père et ses deux frères

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Tanger.

Au box des accusés se tiennent, ce mercredi 20 juin, trois frères, âgés respectivement de vingt-trois, vingt-cinq et vingt-sept ans et de leur père, âgé de cinquante-sept ans. Ils sont tous poursuivis pour avoir tué avec préméditation et guet-apens deux frères, l’un était âgé de vingt-sept ans et père de quatre enfants et l’autre de trente-quatre ans et père de onze enfants.

En effet, l’affaire remonte au mois de novembre 2017 quand un malentendu a éclaté entre les membres des deux familles voisines qui demeurent au Madchar Ouled Boumlih relevant de la commune rurale Souk Al Kolla, province de Ksar El Kébir. En effet, chacune des deux familles croyait avoir le droit de creuser un puits et exploiter son eau. Malheureusement, cette discorde a vite dégénéré. L’usage des armes blanches ne s’est pas fait attendre. Haches, couteaux, bâtons, barres en fer et pierres, tous les moyens étaient bons pour défendre ce que chacun croyait son droit. Le sang coulait des deux côtés. Et ce qui devait arriver arriva. Les deux frères en question, Sadik et Abdelaziz, qui ont reçu plusieurs coups au niveau de la tête et de la poitrine y ont laissé la vie. Leurs adversaires ont pris la fuite. Les éléments de la gendarmerie royale se sont dépêchés sur la scène du crime. Une enquête a été diligentée et a été soldée par l’arrestation d’Abdeslam et de ses trois fils. Soumis aux interrogatoires, ils sont tous passés aux aveux. De même devant la Cour de la chambre criminelle, ils ont reconnu leur double meurtre.

Le représentant du ministère public qui a requis la peine de mort contre les quatre mis en cause a expliqué à la Cour qu’il s’agit de criminels qui ne doivent pas bénéficier des circonstances atténuantes vu la gravité de leur acte criminel. Au contraire, leurs avocats ont réclamé une peine plus clémente.

Après les délibérations, la Cour les a jugés coupables pour les accusations qui leur ont été attribuées et a condamné un seul mis en cause à la peine de mort et son père et ses deux frères à la perpétuité.   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *